Ramadan. Poisson: opération inédite pour éviter les flambées des prix

Introduire des quantités suffisantes de poisson et diffuser des vidéos retraçant l'opération de vente du port jusqu'au marché de gros pour informer les consommateurs sur les prix. Une opération menée par le ministère de la Pêche et les mareyeurs pour éviter toute flambée des prix au détail comme l'année dernière.

Ramadan. Poisson: opération inédite pour éviter les flambées des prix

Le 06 mai 2019 à 17:30

Modifié le 07 mai 2019 à 10:52

L'information a été révélée par Goud. L'initiative intervient suite à des réunions entre les opérateurs et le ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime. L'objectif est d'approvisionner suffisamment le marché et d'assurer la traçabilité des prix du poisson via des vidéos diffusées sur internet. En quelque sorte, le ministère et les mareyeurs prennent l'opinion publique à témoin.

A l'approche du Ramadan, une ruée sur le poisson est généralement constatée. Les prix flambent. Les intermédiaires et les détaillants sont pointés du doigt. Ils profitent de cette occasion pour maximiser les profits.

L'année dernière, le kilo de la sardine avait atteint les 30 DH au début du Ramadan. Pour éviter ce scénario, les opérateurs et le ministère ont décidé de mener une opération spéciale pour faire face à toute flambée.

Des vidéos circulent déjà sur la toile. Elles retracent l'opération de vente du poisson aux mareyeurs dans les ports jusqu'à son acheminent aux marchés de gros des différentes villes du Royaume.

"Cette opération vise aussi à introduire des quantités de poisson suffisantes sur le marché à des prix abordables. Les prix de vente seront désormais communiqués aux consommateurs. L'objectif principal est d'éviter les spéculations", nous affirme Mohamed Bouhrane, gérant d'une société de mareyage opérant dans le sud du Royaume. 

"Si le consommateur achetait le kilo de sardine à 20 ou 30 DH, c’est à cause de la multiplication des intermédiaires", accuse notre source. 

Les prix de la sardine, par exemple, varient entre de 3 DH et 6 DH à la livraison. Les prix varient entre 90 et 120 DH pour une caisse de 25 kg, ajoute notre source.

"Des quantités dédiées initialement à la réfrigération seront mises directement sur le marché, pour garantir l'approvisionnement optimal du marché. Les prix varient en fonction de l'offre et de la demande", nous affirme, pour sa part, Lahcen El Hachimi, président de l'Association du marché de gros de poisson de Casablanca, rassurant sur les quantités et les prix dans le marché national.

Selon les statistiques de l’ONP, les prix moyens et les quantités commercialisées au niveau des halles au poisson et comptoirs d'agréage de poisson industriel vont de 3 DH (sardine) à 120 DH (Turbot) à Casablanca.

Rappelons que pour ce mois de Ramadan, des instructions ont été données par le ministère de l'Intérieur pour prendre des "mesures fermes" à l'encontre des auteurs de toute tentative de spéculation ou de stockage illégal des différentes dentées alimentaires. Il sera également procédé au "traitement efficace des plaintes en coordination avec les différents services concernés.

Ramadan. Poisson: opération inédite pour éviter les flambées des prix

Le 06 mai 2019 à19:30

Modifié le 07 mai 2019 à 10:52

Introduire des quantités suffisantes de poisson et diffuser des vidéos retraçant l'opération de vente du port jusqu'au marché de gros pour informer les consommateurs sur les prix. Une opération menée par le ministère de la Pêche et les mareyeurs pour éviter toute flambée des prix au détail comme l'année dernière.

L'information a été révélée par Goud. L'initiative intervient suite à des réunions entre les opérateurs et le ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime. L'objectif est d'approvisionner suffisamment le marché et d'assurer la traçabilité des prix du poisson via des vidéos diffusées sur internet. En quelque sorte, le ministère et les mareyeurs prennent l'opinion publique à témoin.

A l'approche du Ramadan, une ruée sur le poisson est généralement constatée. Les prix flambent. Les intermédiaires et les détaillants sont pointés du doigt. Ils profitent de cette occasion pour maximiser les profits.

L'année dernière, le kilo de la sardine avait atteint les 30 DH au début du Ramadan. Pour éviter ce scénario, les opérateurs et le ministère ont décidé de mener une opération spéciale pour faire face à toute flambée.

Des vidéos circulent déjà sur la toile. Elles retracent l'opération de vente du poisson aux mareyeurs dans les ports jusqu'à son acheminent aux marchés de gros des différentes villes du Royaume.

"Cette opération vise aussi à introduire des quantités de poisson suffisantes sur le marché à des prix abordables. Les prix de vente seront désormais communiqués aux consommateurs. L'objectif principal est d'éviter les spéculations", nous affirme Mohamed Bouhrane, gérant d'une société de mareyage opérant dans le sud du Royaume. 

"Si le consommateur achetait le kilo de sardine à 20 ou 30 DH, c’est à cause de la multiplication des intermédiaires", accuse notre source. 

Les prix de la sardine, par exemple, varient entre de 3 DH et 6 DH à la livraison. Les prix varient entre 90 et 120 DH pour une caisse de 25 kg, ajoute notre source.

"Des quantités dédiées initialement à la réfrigération seront mises directement sur le marché, pour garantir l'approvisionnement optimal du marché. Les prix varient en fonction de l'offre et de la demande", nous affirme, pour sa part, Lahcen El Hachimi, président de l'Association du marché de gros de poisson de Casablanca, rassurant sur les quantités et les prix dans le marché national.

Selon les statistiques de l’ONP, les prix moyens et les quantités commercialisées au niveau des halles au poisson et comptoirs d'agréage de poisson industriel vont de 3 DH (sardine) à 120 DH (Turbot) à Casablanca.

Rappelons que pour ce mois de Ramadan, des instructions ont été données par le ministère de l'Intérieur pour prendre des "mesures fermes" à l'encontre des auteurs de toute tentative de spéculation ou de stockage illégal des différentes dentées alimentaires. Il sera également procédé au "traitement efficace des plaintes en coordination avec les différents services concernés.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.