Projet de loi de finances 2020: les premiers détails

Dans le cadre de l'élaboration du projet de loi de Finances pour l'année 2020, le gouvernement table sur un taux de croissance de 3,7% et un déficit budgétaire de 3%.

Projet de loi de finances 2020: les premiers détails

Le 25 juillet 2019 à 17:01

Modifié le 25 juillet 2019 à 18:56

Le ministre de l'Economie et des Finances a présenté, ce jeudi 25 juillet, les perspectives d'élaboration de la Loi de Finances au titre de 2020, devant le Conseil de gouvernement.

Selon les données révélées par le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, suite au Conseil, le taux de croissance devrait passer à 3,7% en 2020, contre 2,9% prévu en 2019.

Le coût du dialogue social passera de 5,2 MMDH en 2019, à 6 milliards en 2020 et 2,9 milliards en 2021.

Les efforts se poursuivront pour maintenir le taux de déficit budgétaire dans la limite de 3% du PIB, a noté le ministre.

Le budget 2020 sera orienté vers le maintien de la dynamique de l'investissement et la mise en oeuvre des stratégies nationales de développement notamment celles relatives à lutte contre les disparités et l'amélioration de la qualité du service public notamment dans les secteurs de l'éducation et de la santé.

Le processus de mise en oeuvre de la régionalisation avancée sera également poursuivi. Le budget consacré aux régions passera de 8,5 MMDH en 2019, à 9,6 MMDH en 2020 et à 10 MMDH en 2021.

Tags : plf 2020

Projet de loi de finances 2020: les premiers détails

Le 25 juillet 2019 à17:24

Modifié le 25 juillet 2019 à 18:56

Dans le cadre de l'élaboration du projet de loi de Finances pour l'année 2020, le gouvernement table sur un taux de croissance de 3,7% et un déficit budgétaire de 3%.

Le ministre de l'Economie et des Finances a présenté, ce jeudi 25 juillet, les perspectives d'élaboration de la Loi de Finances au titre de 2020, devant le Conseil de gouvernement.

Selon les données révélées par le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, suite au Conseil, le taux de croissance devrait passer à 3,7% en 2020, contre 2,9% prévu en 2019.

Le coût du dialogue social passera de 5,2 MMDH en 2019, à 6 milliards en 2020 et 2,9 milliards en 2021.

Les efforts se poursuivront pour maintenir le taux de déficit budgétaire dans la limite de 3% du PIB, a noté le ministre.

Le budget 2020 sera orienté vers le maintien de la dynamique de l'investissement et la mise en oeuvre des stratégies nationales de développement notamment celles relatives à lutte contre les disparités et l'amélioration de la qualité du service public notamment dans les secteurs de l'éducation et de la santé.

Le processus de mise en oeuvre de la régionalisation avancée sera également poursuivi. Le budget consacré aux régions passera de 8,5 MMDH en 2019, à 9,6 MMDH en 2020 et à 10 MMDH en 2021.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.