Sûretés mobilières: Voici le décret sur le registre national

Le projet de décret 2.19.327, adopté ce jeudi en Conseil de gouvernement, définit les modalités d'inscription du nantissement, de tenue, de mise à jour et de consultation du registre électronique national des sûretés mobilières.

Sûretés mobilières: Voici le décret sur le registre national

Le 25 avril 2019 à 13:32

Modifié le 25 avril 2019 à 14:32

Adoptée début avril par le Parlement, la nouvelle loi sur les sûretés mobilières prévoit la création d'un registre électronique national des nantissements.

Ce registre a pour principale mission d’informer les autres créanciers sur les inscriptions faites sur le bien mobilier donné en garantie et de fixer le rang des bénéficiaires d’un droit sur ce bien. 

Le registre national, qui permet ainsi de centraliser les données relatives aux biens nantis, sera géré par le ministère de la Justice. Ce dernier sera chargé de la sécurisation de ses données et d'assurer l'accès à ses services 24h/24 et 7j/7.

Le nouveau décret, adopté ce jeudi 25 jeudi, par le Conseil de gouvernement, définit les modalités d'inscription du nantissement, de tenue, de mise à jour et de consultation du registre national, ainsi que la nature des attestations délivrées.

Très attendue par les acteurs économiques, la nouvelle loi sur les sûretés mobilières, rappelons le, se fixe comme objectifs de:

- simplifier l’accès des entreprises aux sources de financement, 

- améliorer la compétitivité des entreprises, à travers la sécurisation des opérations de financement de l’investissement,

- consacrer les règles de transparence dans les transactions liées aux sûretés mobilières.

Sûretés mobilières: Voici le décret sur le registre national

Le 25 avril 2019 à14:23

Modifié le 25 avril 2019 à 14:32

Le projet de décret 2.19.327, adopté ce jeudi en Conseil de gouvernement, définit les modalités d'inscription du nantissement, de tenue, de mise à jour et de consultation du registre électronique national des sûretés mobilières.

Adoptée début avril par le Parlement, la nouvelle loi sur les sûretés mobilières prévoit la création d'un registre électronique national des nantissements.

Ce registre a pour principale mission d’informer les autres créanciers sur les inscriptions faites sur le bien mobilier donné en garantie et de fixer le rang des bénéficiaires d’un droit sur ce bien. 

Le registre national, qui permet ainsi de centraliser les données relatives aux biens nantis, sera géré par le ministère de la Justice. Ce dernier sera chargé de la sécurisation de ses données et d'assurer l'accès à ses services 24h/24 et 7j/7.

Le nouveau décret, adopté ce jeudi 25 jeudi, par le Conseil de gouvernement, définit les modalités d'inscription du nantissement, de tenue, de mise à jour et de consultation du registre national, ainsi que la nature des attestations délivrées.

Très attendue par les acteurs économiques, la nouvelle loi sur les sûretés mobilières, rappelons le, se fixe comme objectifs de:

- simplifier l’accès des entreprises aux sources de financement, 

- améliorer la compétitivité des entreprises, à travers la sécurisation des opérations de financement de l’investissement,

- consacrer les règles de transparence dans les transactions liées aux sûretés mobilières.

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.