Menu
facebook twitter
 
.
Jeudi 20 septembre 2018 à 12h26
Mehdi Alami

Cadre d'entreprise

 

Diffusion de Lamjarred, la faute morale d'Hit Radio

Diffusion de Lamjarred, la faute morale d'Hit Radio
 (Photo AFP)

Lorsque je suis accompagné de mes enfants en voiture, il m’arrive souvent de mettre Hit Radio. Je ne saurais pas exactement décrire ce que j’ai ressenti lorsque ma fille, 7 ans, s’est mise à fredonner "Ghazali" en accompagnant le son de la radio.

 

Nous avons une pratique familiale qui consiste –depuis sa mise en examen pour viol - à bannir Saad Lamjarred de notre environnement sonore. A la radio, dans les fêtes familiales, à chaque fois et systématiquement.

Pour mon entourage et moi, écouter Saad Lamjarred est insupportable.

Sans savoir pourquoi et bien avant la divulgation de ses déboires judiciaires, avant même de disséquer les paroles de ses chansons et de les trouver misogynes, goujates et franchement gerbantes, je n’ai jamais aimé la musique de Saad Lamjarred.

Ce côté un peu sirupeux, très connoté khaliji, avec des "Hbibo", "ghzalo" en vois-tu en voilà me renvoie à un univers que je déteste.

N’ayons pas peur des mots, Saad Lamjarred est en quelque sorte la quintessence du clinquant, du beldoche, du mauvais goût, de la sous-culture de notre pays.

En plein mouvement #Metoo, alors que Netflix a viré Kevin Spacey (juridiquement condamné à rien) exactement 24 heures après que des révélations soient apparues à son sujet pour des faits de harcèlement, je ne comprends pas comment une présentatrice se retrouve à annoncer gorge hurlante "le numéro 1 de notre classement n’est autre que Lam3allem avec Ghazali qui atteint 50 millions de vues sur Youtube", elle parle d’un type doublement mis en examen pour viol!

A vrai dire, je ne sais pas ce qui me choque le plus, est-ce le fait que Lamjarred accusé de viol par 3 femmes différentes génère 50 millions de vues sur Youtube ou bien que la radio la plus écoutée par la jeunesse de ce pays en fasse la promotion.

Notre pays est régulièrement secoué par des faits divers sordides qui démontrent qu’il existe un réel problème de rapport de l’homme à la femme: Vidéo choquante d’une jeune fille se faisant déshabiller de force dans un bus, jeune fille séquestrée, violée et tatouée par un groupe d’hommes, suicide d’une jeune fille contrainte de se marier à son violeur, témoignages multiples et variés de harcèlement des filles dans la rue.

Saad Lamjarred est très clivant, sur les réseaux sociaux beaucoup de Marocaines et de Marocains expriment leur opinion à son égard. Bien qu’une majorité de commentaires à son égard soient négatifs, beaucoup de Marocaines – très nombreuses- et de Marocains le défendent (certes moins depuis sa deuxième incarcération).

J’ai essayé, de manière dépassionnée, de comprendre les arguments des personnes qui défendent Saad Lamjarred, et qui justifient que des radios et Hit Radio en premier lieu, continuent de le diffuser:

1- Saad Lamjarred est victime d’un complot, des filles vénales profiteraient de la situation pour s’enrichir financièrement sur le dos de l’artiste, où carrément des ennemis du Maroc (le polisario sans doute) voudraient dégrader l’image de notre pays au travers des déboires de l’icône des jeunes du Maroc.

2- Le principe de présomption d’innocence. Cette dernière serait un espèce de totem d’immunité absolu, qui voudrait que quelles que soient les circonstances d’une affaire judiciaire - particulièrement accablantes dans le cas de Lamjarred: vidéos de surveillance, témoignage du staff de l’hôtel, victime couverte de bleus - tant que l’accusé n’est pas jugé, il n’est pas critiquable.

3- La séparation de l’œuvre et de l’artiste. A l’instar de Michael Jackson, de Louis Ferdinand Céline ou de Roman Polanski, l’appréciation de l’œuvre d’un artiste ne peut se soustraire à son comportement en tant que personne privée.

Je trouve que les gens se distancient de plus en plus des faits objectifs et ont capacité à construire des théories du complot assez élaborées lorsque la réalité perçue n’est pas en ligne avec leurs croyances et leurs valeurs.

J’en suis persuadé, Lamjarred est défendu car il est une représentation iconique de certaines facettes de la marocanité (qu’on y adhère ou pas). Les paroles de ses chansons glorifient la domination du mâle dans le couple, la protection par la mère du fils égaré et la soumission de la femme.

Il faut que nous nous regardions en face, les trois concepts que je viens d’énoncer trouvent un écho positif auprès de beaucoup de nos compatriotes.

A l’instar de la base républicaine de Trump, les défenseurs de Lamjarred qualifieront de Fake News toute information qui dépeindra leur idole de manière négative.

Au départ, Hit Radio a réagi dans le déni, non seulement Saad Lamjarred a continué à être diffusé, mais la radio a continué à en faire la promotion à coups de commentaires dithyrambiques sur le chanteur et sur les millions de vues dont bénéficient ses clips.

Sur Twitter, j’ai personnellement demandé à plusieurs reprises à Younes Boumehdi le patron de la radio d’expliquer le choix de la radio de continuer à diffuser Lamjarred, il ne m’a jamais répondu.

Depuis quelques jours, et au regard de l’indignation de beaucoup de Marocains sur les réseaux sociaux, notamment par le biais du hashtag #Masakatch, Hit Radio a un peu louvoyé, dans un premier temps ils ont annoncé qu’ils ne diffuseraient plus le chanteur (suite à son incarcération) pour finalement annoncer qu’ils vont organiser un sondage auprès de leurs auditeurs pour décider si oui ou non ils vont continuer à diffuser Saad Lamjarred.

En gros c’est comme si Fox News faisait un sondage auprès de ses téléspectateurs s’il fallait continuer à diffuser les thèses de l’extrême droite américaine.

Hit Radio commet une faute morale. Car il n’est pas question de respecter ou pas la présomption d’innocence d’un justiciable, ou de séparer l’œuvre et l’artiste. Chacun est libre de juger les chansons de Lamjarred en tant qu’oeuvres d’art et ne pas diffuser Lamjarred ne signifie pas considérer qu’il est coupable aux yeux de la loi.

Rappelons que les auditeurs de Hit Radio sont en grande majorité des adolescents voire des enfants, que cette radio contribue à forger leur conscience et leurs valeurs.

Qu’elle le veuille ou pas, Hit Radio a une fonction sociétale. Au lieu de demander à des adolescents et des enfants de se prononcer sur le choix de diffuser ou pas un chanteur accusé trois fois de viol et dont les paroles des chansons font l’apologie de la domination du mâle et de la soumission de la femme, Hit radio se doit de remplir son rôle d’influenceur et ne pas offrir une tribune à un artiste aux thèses et au comportement qui vont à l’encontre du progrès social.

Cette histoire de sondage auprès d’auditeurs à majorité mineurs est vraiment scandaleuse.

En diffusant Lamjarred et en faisant la bruyante promotion, Hit radio banalise la violence faite aux femmes, elle sape le travail d’organisations qui luttent quotidiennement pour soutenir les femmes victimes de violences.

Pire, elle contribue au slut shaming. Elle contribue à banaliser le viol (c’est pas si grave finalement), elle fait la promotion de théories fumeuses qui consisteraient à penser qu’à partir du moment où une femme suit un homme dans un endroit clos, elle en devient l’objet sexuel et consent à un droit de cuissage absolu (théorie défendue par les groupies de l’artiste).

Après ça, comment expliquer à ton fils et ta fille le concept de consentement? Que celui-ci doit faire l’objet d’un renouvellement permanent de la part des deux partenaires sexuels? Comment leur expliquer que le mâle dominant est un concept révolu, que la femme n’a pas sociétalement vocation à être soumise?

Je me demande quel type d’intérêt stratégique pourrait représenter Saad Lamjarred pour Hit Radio pour qu’elle prenne une posture tellement à contre-courant du sens de l’histoire. Ça me dépasse! Peut être qu’au lieu de louvoyer et d’organiser des sondages fumeux, ils pourraient nous expliquer réellement pourquoi ils continuent à le diffuser en dépit du bon sens.

Il n’est jamais trop tard pour réparer une grosse bêtise, Hit Radio si tu m’écoutes, arrête de diffuser Lamjarred , l’histoire n’aura aucune pitié pour toi lorsqu’elle te jugera.

.
.
.
.
Ajouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close