Visa USA et réseaux sociaux: les explications de l'ambassade américaine

La décision du Département d'Etat américain d’exiger les détails des comptes des médias sociaux des demandeurs de visas a déjà pris effet au Maroc. Ceux qui mènent une double vie sur les réseaux sociaux ou qui ne déclarent pas tous leurs comptes risquent d'essuyer un refus. Les explications de l'ambassade américaine à Rabat.

Visa USA et réseaux sociaux: les explications de l'ambassade américaine

Le 04 juin 2019 à 11:06

Modifié le 06 juin 2019 à 10:46

Les demandeurs marocains de visas américains doivent désormais montrer patte blanche, même sur leurs réseaux sociaux. La décision du Département d'Etat US instaurant l'obligation pour les demandeurs de visas de présenter leurs noms d’utilisateurs dans les médias sociaux, leurs adresses électroniques et leurs numéros de téléphone, ne concerne pas quelques pays.

Joshua D. Waggener, attaché de presse à l’ambassade des Etats-Unis à Rabat, explique pour Médias24 que « ce changement est déjà effectif, y compris au Maroc. Le Département d'Etat a mis à jour ses formulaires de demande de visa pour immigrants et non-immigrants afin de demander des informations supplémentaires, y compris les identifiants de médias sociaux, à presque tous les types de demandeurs de visas américains ».

Les nouveaux formulaires de demande de visa énumèrent un certain nombre de plateformes de médias sociaux, notamment Facebook, Twitter et YouTube, et exigent que le demandeur fournisse le nom des comptes qu’il a pu avoir au cours des cinq dernières années.

Ils offrent également aux candidats la possibilité de donner volontairement des informations sur les comptes de médias sociaux ouverts sur des plateformes non répertoriées dans le formulaire.

Processus de filtrage amélioré

« La sécurité nationale est notre priorité absolue lors du traitement des demandes de visa, et chaque voyageur ou immigrant éventuel aux États-Unis est soumis à un contrôle de sécurité approfondi. Nous travaillons constamment à la recherche de mécanismes pour améliorer nos processus de filtrage afin de protéger les citoyens américains, tout en favorisant les voyages légitimes aux États-Unis. », note Joshua D. Waggener.

Cette nouvelle mesure entre dans le cadre d'un mémorandum du président Donald Trump datant du 6 mars 2017 sur le renforcement des contrôles pour les demandes de visas. « La décision a été actée dans le but de faire évoluer la procédure de visa et l’adapter davantage au contexte actuel. Et il a fallu plus de 2 ans pour développer et mettre en place ce nouveau système », soutient Joshua D. Waggener.

L’ambassade américaine exigeait déjà de tous les demandeurs de visa des informations en lien avec l’historique de voyages, les membres de la famille et les adresses précédentes. « La collecte de ces informations supplémentaires (Ndlr : comptes de réseaux sociaux) auprès des demandeurs de visa renforcera notre processus de vérification de l'identité des demandeurs », argue l’attaché de presse à l’ambassade américaine à Rabat. 

Risque de refus de visa

Pour Joshua D. Waggener, « Tout le monde dispose aujourd’hui d’au moins un compte sur les réseaux sociaux. C’est donc un bon moyen pour vérifier l’identité des demandeurs. Si vous n’avez pas de réseau social, ce n’est pas grave, mais si vous essayez de cacher votre activité sur les réseaux sociaux, cela doit nous interpeller. C’est le cas également quand il y a des contradictions entre la vie réelle et celle sur les réseaux sociaux ou quand des personnes mènent une double vie en ligne. Dans ces cas de figure, il y a de fortes chances que la demande de visa soit refusée ».

Il faut préciser que cette nouvelle mesure n’a pas seulement pour objectif d’identifier les membres de groupes terroristes. « Il existe beaucoup de personnes avec de mauvaises intentions et qui n’appartiennent pas à Daech, comme les criminels, par exemple », précise l’attaché de presse.

En 2018, plus de 13.500 visas ont été délivrés par l’ambassade des USA au Maroc, notamment pour des voyages professionnels et de tourisme. Aucune information n’est disponible sur le nombre de demandes déposées et celui des demandes rejetées.

Visa USA et réseaux sociaux: les explications de l'ambassade américaine

Le 04 juin 2019 à11:37

Modifié le 06 juin 2019 à 10:46

La décision du Département d'Etat américain d’exiger les détails des comptes des médias sociaux des demandeurs de visas a déjà pris effet au Maroc. Ceux qui mènent une double vie sur les réseaux sociaux ou qui ne déclarent pas tous leurs comptes risquent d'essuyer un refus. Les explications de l'ambassade américaine à Rabat.

Les demandeurs marocains de visas américains doivent désormais montrer patte blanche, même sur leurs réseaux sociaux. La décision du Département d'Etat US instaurant l'obligation pour les demandeurs de visas de présenter leurs noms d’utilisateurs dans les médias sociaux, leurs adresses électroniques et leurs numéros de téléphone, ne concerne pas quelques pays.

Joshua D. Waggener, attaché de presse à l’ambassade des Etats-Unis à Rabat, explique pour Médias24 que « ce changement est déjà effectif, y compris au Maroc. Le Département d'Etat a mis à jour ses formulaires de demande de visa pour immigrants et non-immigrants afin de demander des informations supplémentaires, y compris les identifiants de médias sociaux, à presque tous les types de demandeurs de visas américains ».

Les nouveaux formulaires de demande de visa énumèrent un certain nombre de plateformes de médias sociaux, notamment Facebook, Twitter et YouTube, et exigent que le demandeur fournisse le nom des comptes qu’il a pu avoir au cours des cinq dernières années.

Ils offrent également aux candidats la possibilité de donner volontairement des informations sur les comptes de médias sociaux ouverts sur des plateformes non répertoriées dans le formulaire.

Processus de filtrage amélioré

« La sécurité nationale est notre priorité absolue lors du traitement des demandes de visa, et chaque voyageur ou immigrant éventuel aux États-Unis est soumis à un contrôle de sécurité approfondi. Nous travaillons constamment à la recherche de mécanismes pour améliorer nos processus de filtrage afin de protéger les citoyens américains, tout en favorisant les voyages légitimes aux États-Unis. », note Joshua D. Waggener.

Cette nouvelle mesure entre dans le cadre d'un mémorandum du président Donald Trump datant du 6 mars 2017 sur le renforcement des contrôles pour les demandes de visas. « La décision a été actée dans le but de faire évoluer la procédure de visa et l’adapter davantage au contexte actuel. Et il a fallu plus de 2 ans pour développer et mettre en place ce nouveau système », soutient Joshua D. Waggener.

L’ambassade américaine exigeait déjà de tous les demandeurs de visa des informations en lien avec l’historique de voyages, les membres de la famille et les adresses précédentes. « La collecte de ces informations supplémentaires (Ndlr : comptes de réseaux sociaux) auprès des demandeurs de visa renforcera notre processus de vérification de l'identité des demandeurs », argue l’attaché de presse à l’ambassade américaine à Rabat. 

Risque de refus de visa

Pour Joshua D. Waggener, « Tout le monde dispose aujourd’hui d’au moins un compte sur les réseaux sociaux. C’est donc un bon moyen pour vérifier l’identité des demandeurs. Si vous n’avez pas de réseau social, ce n’est pas grave, mais si vous essayez de cacher votre activité sur les réseaux sociaux, cela doit nous interpeller. C’est le cas également quand il y a des contradictions entre la vie réelle et celle sur les réseaux sociaux ou quand des personnes mènent une double vie en ligne. Dans ces cas de figure, il y a de fortes chances que la demande de visa soit refusée ».

Il faut préciser que cette nouvelle mesure n’a pas seulement pour objectif d’identifier les membres de groupes terroristes. « Il existe beaucoup de personnes avec de mauvaises intentions et qui n’appartiennent pas à Daech, comme les criminels, par exemple », précise l’attaché de presse.

En 2018, plus de 13.500 visas ont été délivrés par l’ambassade des USA au Maroc, notamment pour des voyages professionnels et de tourisme. Aucune information n’est disponible sur le nombre de demandes déposées et celui des demandes rejetées.

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.