Santé : Bientôt une feuille de route pour un partenariat public-privé

Le ministre de la santé, Khalid Ait Taleb, a insisté, dimanche 21 juin lors d’un webinair organisé par l’Association nationale des cliniques privées (ANCP), sur la mise au point d'une feuille de route conjointe entre le secteur public et privé.

Santé : Bientôt une feuille de route pour un partenariat public-privé

Le 22 juin 2020 à 17h30

Modifié 11 avril 2021 à 2h46

Le ministre de la santé, Khalid Ait Taleb, a insisté, dimanche 21 juin lors d’un webinair organisé par l’Association nationale des cliniques privées (ANCP), sur la mise au point d'une feuille de route conjointe entre le secteur public et privé.

Lors de cette conférence, plusieurs dirigeants de cliniques privées ont passé en revue leur contribution, aux côtés des services publics, à la lutte contre le coronavirus.

Lors de son intervention, le ministre de la santé a salué le rôle joué par les cliniques privées en période de crise, en mettant à la disposition du secteur public leurs moyens techniques et ressources humaines pour prendre en charge les malades dans les services de réanimation et des soins intensifs.

« Le front uni et les efforts communs démontrés durant cette crise prouvent que le secteur de la santé est un tout indivisible, qu’il s’agisse de la médecine civile ou militaire, des secteurs public ou privé », a-t-il souligné.

Dans ce sens, Ait Taleb a insisté sur la mise au point d' »une feuille de route conjointe mettant à contribution les moyens dont disposent les deux secteurs pour parvenir à une justice sanitaire territoriale effective en termes de prestations et de soins, qui serait à même de permettre à tous les Marocains de jouir de ce droit constitutionnel, sans trop de difficultés et sans avoir à parcourir de longues distances ».

« Le PPP doit être bidirectionnel »

Dr. Redouane Semlali, président de l’ANCP, a également plaidé, lors de ce webinaire, pour un partenariat privé-public, et pour une revalorisation du secteur public. 

« Partout dans le monde, il y a un seul système de soins. Les pays performants dans le domaine de la santé ne font aucune distinction entre le système de soin privé et public », a-t-il souligné.  

« Je pense que la première chose qu’on doit mettre en place dans le cadre de la gouvernance de la santé, c’est la régionalisation. Il est anormal que la plupart des décisions continuent à se prendre à Rabat ». 

« La mise en place d’une collaboration doit prendre en compte les spécificités de chaque région. Et dans chaque région, un organe décisionnel doit être mis en place pour mener à bien cette collaboration », a-t-il ajouté, notant que dans ce PPP « il y aura une rationalisation des ressources humaines et matérielles, une mutualisation des ressources, et il faudra également éviter la déperdition des efforts et des investissements inutiles ».

« Un partenariat public-privé doit être bidirectionnel. Il y a des choses qui existent dans le ministère de la Santé et qui n’existent pas dans de le privée et que le privé peut utiliser et vice-versa. Je pense qu’il faut asseoir des réflexions régionales spécifiques pour chaque région, et créer des agences au sein de chaque région du Maroc pour mettre en place, dans les plus brefs délais, une collaboration entre les deux secteurs. C’est dans l’intérêt de notre système de santé et de nos patients », conclut-il. 

« Pour parler d’un PPP dans la santé, il faut tout d’abord avoir un secteur public très fort et valorisé, pour assurer l’essentiel de la santé publique. Il faut également que le secteur privé soit reconnu comme acteur principal des prestations de soins, et comme un acteur économique en plus », a pour sa part relevé Dr. Kohen.  

Lire aussi: Rochdi Talib : « Le salut de la santé passe par le partenariat public-privé »

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank – Indicateurs financiers trimestriels à fin Mars 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.