Violences faites aux femmes: les derniers chiffres au Maroc

Au 30 septembre 2020, 16.590 affaires de violences faites aux femmes ont été enregistrées au Maroc, selon un bilan des services de la Gendarmerie royale.

Violences faites aux femmes: les derniers chiffres au Maroc

Le 25 novembre 2020 à 16h30

Modifié 11 avril 2021 à 2h49

Au 30 septembre 2020, 16.590 affaires de violences faites aux femmes ont été enregistrées au Maroc, selon un bilan des services de la Gendarmerie royale.

Ces chiffres ont été révélés ce mercredi 25 novembre lors du lancement de la 18e campagne nationale de lutte contre la violence à l’égard des femmes.

Les affaires enregistrées concernent 16.947 victimes, dont 1.106 mineures. Elles étaient 19.699 victimes au total durant la même période de l’année 2019, a précisé le Colonel Maryam Bouayadi, de l’Etat-major de la gendarmerie royale, qui présentait le bilan des différents services régionaux.

Entre coups et blessures, séquestrations, homicides, tentatives d’homicide et violence physique conjugale, le nombre d’affaires de violence physique s’élève à 7.916 contre 8.358 en 2019.

Les violences physiques conjugales atteignent, à elles seules, 1.786 affaires.

Par ailleurs, le viol représente 30,31% (308 affaires) du total des affaires de violences sexuelles.

Pour ce qui est des violences économiques, 645 affaires ont été enregistrées, réparties entre refus de pension familiale (151), (240) « abus de confiance » et escroquerie (254).

Les violences psychiques ne sont pas en reste. 7.013 affaires ont été réparties entre délaissement, refus de déclaration de naissance, menaces, injures…

Rappelons que les derniers chiffres disponibles de l’enquête nationale réalisée par le ministère de la Solidarité en 2019 démontrent que le taux de prévalence de la violence à l’égard des femmes est de 54,4% au niveau national.

Les violences aggravées par le confinement

Les violences basées sur le genre se sont accentuées de 31,6% durant les périodes de confinement et d’urgence sanitaire, par rapport à la même période de l’année 2019, selon les chiffres livrés par la Fédération des ligues des droits des femmes (FLDF).

En effet, un total de 4.663 actes de différentes formes de violences faites aux femmes a été enregistré au cours de cette période. La violence psychologique a représenté le taux le plus élevé avec 47,9%, suivie par la violence économique avec 26,9% et la violence physique (15,2%).

Il s’agit notamment de 709 actes de violence physique, dont un cas d’homicide à l’égard d’une femme et un autre de tentative d’homicide, en plus d’une hausse de 5,1% de la violence sexuelle.

Même constat auprès de l’Union de l’Action Féministe (UAF), dont le dernier rapport fait état de hausse des cas de violences à l’égard des femmes depuis le début du confinement, selon les chiffres recueillis auprès des 13 centres Annajda.

Les différents intervenants s’accordent sur la nécessité de dénoncer. En effet, seules 6,6% des femmes violentées ont porté plainte contre leur agresseur. Un constat confirmé par le Haut commissariat au plan en 2019.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc : communiqué post-AGO 15 avril 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.