Retard d’ouverture du CHU de Tanger, résidents et internes dans l’expectative

Les médecins résidents et internes de Tanger déplorent le manque d'équipements dans les centres hospitaliers provinciaux et régionaux. Pour autant, aucune date n'a encore été communiquée sur l'ouverture du CHU de Tanger.

Retard d’ouverture du CHU de Tanger, résidents et internes dans l’expectative

Le 13 avril 2021 à 13h43

Modifié 22 avril 2021 à 12h03

Les médecins résidents et internes de Tanger déplorent le manque d'équipements dans les centres hospitaliers provinciaux et régionaux. Pour autant, aucune date n'a encore été communiquée sur l'ouverture du CHU de Tanger.

Plusieurs mois après l’annonce d’une ouverture « imminente » du Centre hospitalier universitaire de Tanger, les médecins résidents et internes ont exprimé leur inquiétude quant au retard accusé. Ils ont observé, lundi 12 avril, une manifestation devant la direction du CHU.

Les étudiants déplorent le manque d’équipements dans les centres de santé dans lesquels ils sont actuellement contraints de poursuivre leur formation dans l’attente de l’ouverture du nouveau CHU. Ils dénoncent les conditions « difficiles » de formation, notamment, dans les hôpitaux Mohammed V et Qortobi de Tanger.

Ces centres, qui comptent actuellement trois promotions, affichent une saturation et un manque de matériel élémentaire, nous affirme Dr. Rachid Smaili, de l’Association des médecins résidents de Tanger.

Le temps presse. Certaines spécialités ne peuvent même pas avancer avec le manque de matériel, regrette notre interlocuteur, qui cite l’exemple de la gastro-entérologie, qui nécessite, entre autres, des équipements de fibroscopie, endoscopie, coloscopie…

Les étudiants, qui devraient effectuer de multiples déplacements entre les différentes centres, déplorent une absence d’investissement de la part de la tutelle dans les structures sanitaires de la région, dont les services sont saturés, impactant la qualité de formation. Une situation aussi envenimée par la crise sanitaire liée à la Covid-19.

Aucune date n’a été, pour l’heure, communiquée sur l’ouverture du CHU, affirme Dr. Smaili, qui évoque des tergiversations lors des différentes réunions avec les responsables et dont la dernière remonte à quelques semaines, « sans conclusions concrètes ».

En octobre 2020, le CHU avait tenu, pourtant, son premier conseil d’administration. Le centre, dont les travaux ont été lancés en 2015, comporte un pôle « Mère-Enfant », un pôle Médico-chirurgical, un bloc opératoire comportant 15 salles chirurgicales centrales et une salle de brûlés graves, des pôles d’excellence (urgences, trauma center), un laboratoire central, une unité de télémédecine, des services de formation, un centre de simulation, et d’autres dépendances administratives et techniques.

Le CHU, qui a nécessité un investissement de près de 2,33 milliards de DH, devra offrir une capacité de 771 lits.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Mutandis – Résultats Annuels 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Colloque international sur  » L’identité arabo-judéo-amazighe » à Ifrane (Suite)