Hospitalisation en Espagne de Brahim Ghali : Le Maroc condamne l’attitude espagnole

Après avoir convoqué l'ambassadeur espagnol, Ricardo Diez Hochleitner pour avoir des clarifications sur l'hospitalisation secrète à Logrono du séparatiste Brahim Ghali, le Maroc a déploré l'attitude de l'Espagne qui a accueilli sur son territoire un fugitif recherché par sa propre justice.

Hospitalisation en Espagne de Brahim Ghali : Le Maroc condamne l’attitude espagnole

Le 25 avril 2021 à 11h53

Modifié 25 avril 2021 à 13h33

Après avoir convoqué l'ambassadeur espagnol, Ricardo Diez Hochleitner pour avoir des clarifications sur l'hospitalisation secrète à Logrono du séparatiste Brahim Ghali, le Maroc a déploré l'attitude de l'Espagne qui a accueilli sur son territoire un fugitif recherché par sa propre justice.

Après la confirmation vendredi 23 avril par le gouvernement espagnol du transfert en Espagne de Brahim Ghali, le directeur général du ministère marocain des Affaires étrangères a réclamé au cours d’une réunion avec l’ambassadeur ibérique, tenue samedi 24 avril, des détails sur l’autorisation accordée au chef des séparatistes..

Au terme de cette rencontre, le Royaume du Maroc a déploré l’attitude de l’Espagne qui a accueilli sur son territoire le dénommé Brahim Ghali, chef des milices séparatistes du « polisario », qui est poursuivi pour des crimes de guerre sérieux et des atteintes graves aux droits de l’homme, a indiqué ce dimanche 25 avril un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

« Le Maroc a exprimé sa déception à l’égard d’un acte contraire à l’esprit de partenariat et de bon voisinage et qui concerne une question fondamentale pour le peuple marocain et ses forces vives », a ajouté le communiqué du MAE.

Pour le ministère, l’attitude de l’Espagne suscite une grande incompréhension et des interrogations légitimes :

« Pourquoi le dénommé Brahim Ghali a été admis en Espagne en catimini et avec un faux passeport ?

« Pourquoi l’Espagne a jugé utile de ne pas en aviser le Maroc ?

« Pourquoi a-t-elle opté pour son admission sous une fausse identité ?

« Et pourquoi la justice espagnole n’a pas encore réagi aux nombreuses plaintes déposées par les victimes ?

« C’est pour toutes ces raisons que l’Ambassadeur d’Espagne à Rabat a été convoqué au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, afin que lui soit communiquée cette position et pour exiger les explications nécessaires sur l’attitude de son gouvernement », a conclu le communiqué ministériel.

La réaction des autorités marocaines vient certainement en réponse aux récentes déclarations de la chef de la diplomatie espagnole qui avait affirmé, vendredi 23 avril, que l’hospitalisation de Brahim Ghali « ne remettait pas en cause la relation avec le Maroc » considéré comme « un partenaire privilégié sur les plans économique, politique, migratoire, commercial et dans la lutte contre le changement climatique ».

Rappelons que la nouvelle de l’entrée de Brahim Ghali sur le territoire espagnol a été publiée jeudi 22 avril par le journal « Jeune Afrique » qui a révélé que le chef du polisario, recherché par la justice espagnole, avait été transféré en urgence mercredi 21 avril dans un avion sanitaire à partir du camp algérien de Tindouf sous la fausse identité du citoyen algérien Mohamed Ben Battouche vers l’hôpital espagnol de Logrono, pour y être soigné de la Covid 19.

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SOTHEMA : Indicateurs Financiers T4 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.