Vaccination anti-covid : Disponibilité du vaccin, relâchement de la population

Les livraisons de vaccins s'enchaînent, permettant au Maroc d'accélérer le rythme de la vaccination anti-covid. Cependant, les autorités sanitaires ont remarqué un relâchement des populations pendant le Ramadan. Round Up.

Vaccination anti-covid : Disponibilité du vaccin, relâchement de la population

Le 11 mai 2021 à 21h14

Modifié 12 mai 2021 à 12h29

Les livraisons de vaccins s'enchaînent, permettant au Maroc d'accélérer le rythme de la vaccination anti-covid. Cependant, les autorités sanitaires ont remarqué un relâchement des populations pendant le Ramadan. Round Up.

En trois semaines, le Maroc a réceptionné quatre lots de vaccins anti-Covid. Les livraisons ont repris le 26 avril avec 500.000 doses de Sinopharm. Les dernières ont été reçues les 09 et 10 mai.

Il s’agit fort probablement de 1,6 à 2 millions de doses du vaccin Sinopharm. L’information varie selon les sources. Le ministère de la Santé adopte, depuis quelques mois, une communication restreinte sur les quantités et la marque des vaccins reçues.

Très peu d’informations sont fournies sur les quantités exactes des livraisons.

Selon les données répertoriées par Médias24, le Maroc a reçu depuis le début de la campagne 11,4 millions de doses de vaccins, permettant théoriquement d’immuniser 5,7 millions de personnes.

Ce chiffre est déjà dépassé puisqu’au 11 mai, 5.903.593​​ personnes ont reçu la première dose et ​​4.41​​4.​056 ont reçu les deux doses.

De nouveaux arrivage attendus

En plus de cela, le Maroc attend de nouvelles livraisons, au cours des prochains jours.

Selon des informations non officielles, obtenues par Médias24, deux autres livraisons de Sinopharm sont espérées sur le reste du mois de mai, mais cette date n’est pas certaine: une de 2 millions de doses et une autre de 3,5 millions.

Ce qui complétera les 10 millions de doses annoncées par le président de l’Assemblée nationale populaire de Chine, Li Zhanshu, lors de son entretien avec Habib El Malki, président de la Chambre des représentants.

Par ailleurs, une nouvelle livraison Covax est également attendue très prochainement. Nos sources évoquent au moins 600.000 doses.  Selon les données publiques de Unicef,  957.600 doses destinées au Maroc sont prêtes chez le fournisseur. Ce qui suppose qu’il y aura d’autres livraisons Covax pour boucler les 1,6 million de doses allouées au Maroc.

Relâchement des populations

Ces arrivages expliquent les récentes décisions des autorités sanitaires élargissant la vaccination aux personnes âgées de 50 à 55 ans, à celles âgées de 55 à 59 ans et aux étudiants en médecine et dentaire à partir de la 3e année.

La population de 50-55 ans représente 1,9 million de personnes. Celle des 55-59 ans représente, quant à elle, 1,78 million.

Tous ces éléments supposent une accélération du rythme de la vaccination. C’est d’ailleurs ce qui a été remarqué au niveau des chiffres quotidiens. Le 10 mai, 253.119 personnes ont reçu la première injection. « Nous pouvons aller au-delà de ces chiffres, mais les gens n’affluent plus comme au début de la campagne », nous confie une source bien informée.

« Certaines personnes cibles sont en retard, des personnes âgées entre 55 et 60 ans sont toujours attendues. Nous remarquons un certain relâchement des populations que nous attribuons, pour le moment, au contexte du Ramadan », poursuit notre source.

Pour cette dernière, les gens viennent désormais aux compte-gouttes surtout les samedis. Les équipes du ministère de l’Intérieur sont obligées de relancer les gens plusieurs fois.

Un autre facteur est relevé par une source au sein des équipes de vaccination. L’administration du vaccin Astrazeneca ne peut se faire que lorsque 10 personnes qui recevront les 10 doses du flacon sont présentes au centre. Or, Ces personnes n’arrivent pas forcément au même moment. Les personnes présentes sont appelées à attendre les autres sans visibilité. Et souvent, elles s’en vont sans se faire vacciner, les préposés leur demandant de revenir à une autre date.

Ce problème ne se pose pas avec le vaccin Sinopharm, puisqu’un flacon équivaut une dose. Dans la mesure où le plus grand stock disponible actuellement est celui de Sinopharm, ce phénomène ne sera plus aussi fréquent.

Avant d’envisager toute mesure de remobilisation des populations en faveur de la vaccination, les autorités sanitaires attendront de voir le rythme après ramadan.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Communiqué de la mise à jour annuelle du dossier d’information relatif au programme d’émission des certificats de dépôt par la BMCI

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.