Covid-19: Les biologistes s’opposent à la vente en pharmacie d’autotests salivaires produits au Maroc

Dans un courrier adressé à Bouchra Meddah, directrice du médicament et de la pharmacie au ministère de la Santé, la Chambre syndicale des biologistes dénonce "la commercialisation dans les pharmacies de kits de diagnostic rapide antigénique salivaire Covid-19", produits par Gigalab. Selon une source proche du dossier," ces derniers veulent simplement protéger un monopole, au détriment de la santé publique".

Covid-19: Les biologistes s’opposent à la vente en pharmacie d’autotests salivaires produits au Maroc

Le 15 juillet 2021 à 17h43

Modifié 15 juillet 2021 à 18h15

Dans un courrier adressé à Bouchra Meddah, directrice du médicament et de la pharmacie au ministère de la Santé, la Chambre syndicale des biologistes dénonce "la commercialisation dans les pharmacies de kits de diagnostic rapide antigénique salivaire Covid-19", produits par Gigalab. Selon une source proche du dossier," ces derniers veulent simplement protéger un monopole, au détriment de la santé publique".

Dans ce courrier (fac-similé ci-dessous), ces biologistes expriment leur « étonnement » quant à cette décision, « dans la mesure où celle-ci est à l’encontre de la réglementation en vigueur et en totale contradiction avec la loi, et ce, de par le fait que :

-Les pharmaciens ne sont pas habilités à réaliser des examens de biologie médicale, sauf ceux spécifiés dans l’arrêté du ministère de la Santé 1131-13 (fixant la liste des analyses d’orientation clinique pouvant être pratiquées par les pharmaciens d’officine, NDLR), relatif à la loi 12-01 (concernant les laboratoires privés d’analyses de biologie médicale, NDLR);

-Les tests rapides antigéniques salivaires Covid-19 ne sont pas autorisés dans le privé, où tout examen réalisé dans le cadre du Covid est soumis à autorisation ministérielle préalable, à la base d’un cahier des charges avec la RT-PCR comme seul examen autorisé ».

« De même ladite société s’apprête à commercialiser le test rapide antigénique salivaire Covid-19 directement à des entreprises marocaines via la CGEM », ajoute le document.

Les biologistes appellent ainsi la directrice de la DMP à « diligenter une enquête pour faire le point sur la véracité de ces agissements, qui sont en contradiction avec la législation en vigueur ».

« Les biologistes veulent garder le monopole »

Jointe par nos soins, une source proche du dossier, qui déplore que « certains biologistes veuillent garder le monopole sur le marché des tests PCR« , nous confie que « la DMP est en train de préparer un protocole pour la mise en vente de ces tests salivaires en pharmacie ».

« Il s’agit d’un produit marocain, accessible à tous, dont le prix ne dépasse pas 100 DH. L’objectif de cet autotest est la démocratisation de la santé, conformément à la vision royale ».

« Nous avons des clusters qui se forment et ce test est également en mesure de détecter le nouveau variant Delta ». En effet, l’épidémie est en train de remonter, atteignant plus de 2.500 nouveaux cas le jeudi 15 juillet. La généralisation de ces autotests dans les pharmacies au niveau national ne peut donc être que bénéfique pour la population. Elle permettra notamment de désengorger les établissements de santé et d’identifier rapidement les cas présumés de Covid-19.

Par ailleurs, « le Roi encourage la biotechnologie, et les premières idées sont là. On ne peut donc pas laisser la situation sanitaire s’aggraver au profit d’une cinquantaine de laboratoires ».

« La commercialisation de ces kits en pharmacie est légale »

Même son de cloche auprès de Saâdia Moutawakil, présidente du Conseil des pharmaciens du sud, contactée par Médias 24. « Les biologistes n’ont pas le droit de s’opposer à la commercialisation de ces kits en pharmacie, dans la mesure où il n’y a rien d’illégal quant à l’exercice de la biologie« , nous explique-t-elle.

« Sur le plan légal, les pharmacies ont tout à fait le droit de vendre ces tests salivaires. Il s’agit d’autotests. Ils ne sont donc pas réalisés par les pharmaciens. Ces tests sont réalisés par les patients eux-mêmes, comme dans le cas des tests de grossesse, et donc cela ne pose aucun problème sur le plan légal. »

Et d’ajouter, « si ces tests se trouvent sur le marché marocain, il est préférable qu’ils soient dispensés dans un milieu sûr, qui garantit leur qualité, et qui est autorisé par le ministère de la Santé. Sinon, on les trouvera partout, dans tous les points de vente, ce qui ouvrira la voie à la vente illicite de produits non encore enregistrés. »

« Tant que le circuit est cerné, je ne vois pas en quoi la commercialisation de ce produit dérange. Toutefois, vu la spécificité de la crise actuelle du Covid, la coordination avec le ministère de la Santé est importante, afin de connaître le processus à suivre », pour accompagner la vente de ces kits. C’est-à-dire le protocole après la réalisation du test. « Par exemple, s’il s’avère positif, il faut confirmer par un test PCR », et éventuellement se confiner….

Rappelons que ce test salivaire est produit par l’unité industrielle marocaine Gigalab. Il a été autorisé par le ministère de la Santé en juin 2021 (fac-similé du certificat d’enregistrement ci-dessous).

La vente en pharmacie a démarré la semaine dernière à Casablanca. De petites quantités ont été distribuées dans un premier temps. Selon deux pharmacies dans deux quartiers différents de la métropole sondées par Médias 24, les tests ont connu un grand succès, et ont été très rapidement épuisés.

Lors d’une conférence de presse organisée par Gigalab début juin dernier, la société avait précisé que le taux de fiabilité de ces autotests est élevé, et la réalisation très simple. Ce test coûte entre 80 et 100 DH. Il est vendu sous deux formes, une boîte unitaire (un seul test) et une boîte de 25 tests.

Ladite société, qui produit déjà des tests PCR 100% marocains (près de 6 millions par mois), et des tests sérologiques avec un taux d’intégration de 30%, dispose d’une capacité de production de 2 millions de tests salivaires par mois, qui peut être augmentée selon la demande. L’unité industrielle ambitionne également d’en exporter en Afrique.

Courrier adressé par la Chambre syndicale des biologistes à la directrice de la DMP

Certificat d’enregistrement du test salivaire de Gigalab

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Aluminium du Maroc Indicateurs trimestriels au 30 Juin 2021.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.