L’intéressant éclairage de Omar Hilale au sujet du processus onusien au Sahara

Intervenant dans le cadre d'un séminaire du C24, Omar Hilale a fourni d'intéressantes informations sur le processus onusien et sur la vision du Maroc concernant l'avenir.

L’intéressant éclairage de Omar Hilale au sujet du processus onusien au Sahara

Le 30 août 2021 à 13h38

Modifié 30 août 2021 à 15h07

Intervenant dans le cadre d'un séminaire du C24, Omar Hilale a fourni d'intéressantes informations sur le processus onusien et sur la vision du Maroc concernant l'avenir.

On y apprend que le Maroc avait déjà donné son accord pour deux noms pressentis en tant qu’envoyés personnels du secrétaire général des Nations Unies; que le Maroc veut que le processus politique onusien reprenne sous forme de tables rondes là où elles s’étaient arrêtées; que le référendum est obsolète et que l’ONU n’en parle plus depuis 21 ans; que la seule solution ne peut être que politique négociée et basée sur le plan marocain d’autonomie.

« Le Maroc reste engagé avec les Nations Unies et attend la nomination d’un Envoyé personnel pour reprendre le processus politique des tables rondes, là où il s’est arrêté avec l’ancien président allemand Horst Köhler », a annoncé Omar Hilale à Saint-John (Dominique). L’ambassadeur représentant permanent du Maroc à l’ONU a conduit une délégation marocaine qui a pris part du 25 au 27 août 2021, au séminaire régional du C24 pour les Caraïbes, qui s’est tenu à la Dominique.

Le diplomate marocain a rappelé, dans ce cadre, que ce sont l’Algérie et le polisario qui retardent la nomination d’un nouvel Envoyé personnel du Secrétaire général, et ce suite à leur opposition, avec des prétextes fallacieux, à plusieurs propositions d’Antonio Guterres, notamment les anciens Premier ministre roumain, Petre Roman et le ministre des Affaires étrangères du Portugal, Luis Amado, alors que le Maroc les a acceptés en un temps record. Nous espérons vivement que l’Algérie donnera, cette fois-ci, son accord pour le prochain candidat, sans tergiversation ni faux-fuyant », a-t-il déclaré.

« Il y a un processus politique dans lequel le Maroc s’est engagé. L’Algérie y est partie prenante, n’en déplaise à son représentant permanent, qui est intervenu avant moi », a rétorqué le diplomate marocain, en interpellant l’ambassadeur algérien: Pourquoi le ministre algérien Ramtane Laamamra est venu s’asseoir avec nous et l’Envoyé personnel à la dernière Table ronde de Genève? Pourquoi les résolutions du Conseil de sécurité citent cinq fois nommément l’Algérie? Ce n’est point parce que son pays est un simple observateur, comme tente de nous le faire croire le représentant de l’Algérie, mais parce que son pays est bel et bien partie prenante principale à ce différend régional ».

Pourquoi le référendum est obsolète.

L’ambassadeur Hilale a, en outre, contredit les assertions de l’ambassadeur de l’Algérie au sujet du référendum.

« Comme le Royaume l’a expliqué lors des deux tables rondes, et comme il n’a cessé de le répéter depuis longtemps, le référendum est devenu bel et bien obsolète. Toutes les résolutions du Conseil de sécurité depuis 21 ans, suite à l’échec du plan de règlement, n’évoquent plus, de quelque manière que ce soit, le référendum. A contrario, ces résolutions consacrent exclusivement la solution politique, qui signifie une solution négociée », a-t-il dit, rappelant, également, que même les résolutions 1514 et la 1541 de l’Assemblée générale, prévoient différentes options, dans toute solution qui aura été agréée et négociée par les parties. « Et bien, c’est ce que le Maroc a fait durant ces années et particulièrement durant les deux tables rondes de Genève. Et c’est ce qu’il continuera de faire avec optimisme et engagement, avec le Secrétaire général, avec son Envoyé personnel et avec bien sûr la présence, la contribution et la participation de l’Algérie à ce processus politique », a déclaré le Représentant du Maroc à l’ONU.

Une seule solution: la négociation de l’autonomie.

Enfin, M. Hilale a réaffirmé avec force « que pour le Royaume du Maroc, le processus politique, c’est la négociation de l’Autonomie, dans le cadre de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du Royaume. C’est une offre, une Initiative que le Maroc a mise sur la table et qui a été discutée lors des deux tables rondes à Genève, en présence des ministres des Affaires étrangères algériens, Abdelkader Messahel à la 1ère Table ronde et Ramtane Laamamra à la seconde ».

« L’Initiative d’autonomie est la seule et unique possibilité pour, comme le stipule la résolution 2548, évoquée par le Représentant algérien, parvenir à une solution politique réaliste, pragmatique, durable et basée sur le compromis au différend régional sur le Sahara marocain. L’autonomie est également qualifiée dans cette résolution, comme la solution sérieuse et crédible à ce conflit artificiel », a précisé M. Hilale avant de conclure: « Point de solution en dehors de l’autonomie. Avec l’autonomie sous la souveraineté marocaine, la solution est possible, avec tout le monde. A cet effet, mon pays tend la main à toutes les parties, comme il l’a fait de tous temps ».

De même, les deux élus du Sahara marocain, en l’occurrence Ghalla Bahiya, vice-présidente de la région Dakhla-Oued Eddahab et M’hamed Abba, vice-président de la région Laâyoune-Sakia El Hamra ont été invités, comme c’est le cas depuis 2018, par la Présidente du Comité, afin de prendre part à ce séminaire.

Sahara: 2è table ronde à Genève, interrogations sur la posture algérienne

 

Sahara. Au Conseil de sécurité, pas d’alternative aux tables rondes

Sahara/ Table-ronde Genève: Voici le 1er commentaire officiel marocain

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

INVOLYS: indicateurs d’activité du 2ème trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Orange Maroc présente ses dernières innovations