Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil INTERNATIONALMarrakech : Détails de l’organisation du pacte mondial sur les migrations

Marrakech : Détails de l’organisation du pacte mondial sur les migrations  

Mardi 4 décembre 2018 à 19h11
Marrakech : Détails de l’organisation du pacte mondial sur les migrations
 

Le 10 et le 11 décembre prochains se tiendra à Marrakech la Conférence intergouvernementale des Nations-Unies qui adoptera un pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières. Le comité marocain d’organisation a dévoilé ce mardi 4 décembre, le déroulé de l'événement en affirmant que le document sera adopté par acclamation dès le premier jour des travaux. Après cette étape, les pays qui voudront l’appliquer devront engager une procédure de ratification au niveau de leurs parlements respectifs.

Lors d’une conférence de presse, ce mardi 4 décembre, au siège du ministère des affaires étrangères, trois membres du comité d’organisation ont annoncé que six jours avant l’événement, 2/3 des 192 nations invitées avaient déjà confirmé leur présence mais que les jours prochains verronnt d’autres inscriptions.

Très optimistes sur "un niveau de participation élevé", ils ont révélé que plusieurs Chefs d’Etat, de gouvernement, de ministres des affaires étrangères, de la justice et de l’intérieur seraient présents.

Interrogés par Médias24 et par plusieurs confrères, ils ont cependant été incapables de citer des noms des personnalités présentes en se disant toutefois persuadés que des personnalités de haut niveau seraient au rendez-vous

Ainsi, ils n’ont pas pu garantir la présence de la Chancelière Angela Merkel qui avait été confirmée dans un premier temps avant d'être remise en cause après de vives critiques dans son pays.

Abrité par le Maroc mais organisé par l’ONU (comme la COP22), cet événement mondial accueillera huit séances plénières qui s'étaleront sur les deux jours programmés (lundi 10 et mardi 11 décembre de 9 heures à 13 heures, de 13 h à 15h, de 15 h-18h et enfin de 18 h à 20 heures).

C’est d’ailleurs au cours de la première plénière qui se tiendra au premier jour de la conférence soit le lundi 10 décembre, que les participants voteront à main levée pour adopter le pacte sur les migrations. Il n’y aura donc ni signature ni ratification comme dans le cas de conventions bilatérales ou internationales.

La rapidité de la procédure s’expliquerait par le fait que le 1er document de l’histoire de l’humanité relatif aux questions des migrations est prêt et après 18 mois de réunions préalables et un laborieux travail de persuasion pour aboutir au consensus et à ce que l’on appelle déjà le pacte de Marrakech.

Malgré les désistements qui se sont multipliés, son adoption ne devrait être, selon nos diplomates, qu’une simple formalité.

La raison est que le document en question n’est absolument pas contraignant et que son application au niveau national demandera à son tour un long travail législatif pour que chaque pays adapte sa législation à ses 23 grands principes.

En résumé, chaque pays prendra ce qui lui convient du pacte en fonction de sa vision migratoire, pour l’adapter à sa réalité intérieure (pays d’accueil migratoire, de transit …)

En dehors des séances plénières où participeront les représentants de chaque Etat, 80 événements parallèles qui porteront sur des thématiques tournant autour de la migration seront organisés par des acteurs privés et publics comme des organisations internationales, régionales, société civile, ONG …

Les experts marocains ont précisé que bien qu’organisés sous l’égide de l’ONU, tous les événements constitutifs de la conférence seront élaborés par des entreprises privées locales. (PME-PMI).

Malgré l’insistance générale, nos interlocuteurs n’ont pas été en mesure de révéler le coût total de l’organisation de cette conférence.

Ils nous ont invités à poser la question aux organisateurs de l’ONU en révélant toutefois que la majorité des frais sera supporté par l’organisation internationale.

En conclusion, les fonctionnaires du MAE se sont félicités des bénéfices touristiques pour la ville ocre "qui accueillera pendant au moins trois jours 6.000 personnes à loger et à nourrir dont 300 journalistes d’ores et déjà accrédités".

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close