Daoudi: le plafonnement des carburants à la mi-mars au plus tard

Lahcen Daoudi, ministre des Affaires générales et de la gouvernance, annonce le plafonnement pour la mi-mars au plus tard.

Dans une vidéo diffusée par le portail du PJD, Daoudi annonce que ce 1er février, les prix du gasoil vont subir une hausse de 0,30 DH/l à la pompe tandis que le prix du super restera inchangé.

Il a ajouté que l'avis du conseil de la concurrence est attendu pour le 14 février 2019, confirmant ainsi l'information révélée par Médias24. Le ministre compte réunir alors la commission interministérielle des prix et intégrer le carburant dans la liste des prix réglementés. Cette procédure aboutira à l'instauration du plafonnement des marges soit fin février soit au plus tard à la mi-mars 2019.

La saisine du conseil de la concurrence par le gouvernement s'est faite dans le cadre de l'article 4 de la loi relative à la liberté des prix et de la concurrence.

Selon cet article, "les dispositions des articles 2 et 3 ne font pas obstacle à ce que des mesures temporaires contre des hausses ou des baisses excessives de prix, motivées par des circonstances exceptionnelles, une calamité publique ou une situation manifestement anormale du marché dans un secteur déterminé, soient prises par l'administration, après consultation du Conseil de la concurrence. La durée d'application de ces mesures ne peut excéder 6 mois prorogeable une seule fois par l'administration".

Le plafonnement des marges sera donc instauré au plus tard pour une année.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
Daoudi: le plafonnement des carburants à la mi-mars au plus tard

Lahcen Daoudi, ministre des Affaires générales et de la gouvernance, annonce le plafonnement pour la mi-mars au plus tard.

Dans une vidéo diffusée par le portail du PJD, Daoudi annonce que ce 1er février, les prix du gasoil vont subir une hausse de 0,30 DH/l à la pompe tandis que le prix du super restera inchangé.

Il a ajouté que l'avis du conseil de la concurrence est attendu pour le 14 février 2019, confirmant ainsi l'information révélée par Médias24. Le ministre compte réunir alors la commission interministérielle des prix et intégrer le carburant dans la liste des prix réglementés. Cette procédure aboutira à l'instauration du plafonnement des marges soit fin février soit au plus tard à la mi-mars 2019.

La saisine du conseil de la concurrence par le gouvernement s'est faite dans le cadre de l'article 4 de la loi relative à la liberté des prix et de la concurrence.

Selon cet article, "les dispositions des articles 2 et 3 ne font pas obstacle à ce que des mesures temporaires contre des hausses ou des baisses excessives de prix, motivées par des circonstances exceptionnelles, une calamité publique ou une situation manifestement anormale du marché dans un secteur déterminé, soient prises par l'administration, après consultation du Conseil de la concurrence. La durée d'application de ces mesures ne peut excéder 6 mois prorogeable une seule fois par l'administration".

Le plafonnement des marges sera donc instauré au plus tard pour une année.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.