Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil SOCIETEAid Al Adha: Des bouchers formés et des vétérinaires de permanence

Aid Al Adha: Des bouchers formés et des vétérinaires de permanence 

Jeudi 9 août 2018 à 13h40
Aid Al Adha: Des bouchers formés et des vétérinaires de permanence
 (Photo MAP)

Après le scandale de l'année dernière dit des "viandes vertes", l'ONSSA ainsi que ses partenaires veillent à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer le bon déroulement de l'Aid Al Adha. Cette année, des bouchers professionnels seront formés, et des vétérinaires assureront la permanence au niveau national pour répondre aux questionnements des citoyens. Les détails avec Youssef Lhor, Directeur régional de l'ONSSA de Rabat-Salé-Kénitra.

Contacté par Médias 24, M. Lhor revient sur une nouvelle mesure initiée par l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), en collaboration avec la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR), l'Association nationale des bouchers, le ministère de l'Intérieur et le ministère de l'Agriculture.

"L'opération vise à sensibiliser les professionnels de la boucherie à l'impératif d'adopter les bonnes pratiques en prenant les précautions sanitaires qui s'imposent lors de cette fête religieuse", nous explique notre source.

"Elle fait suite à l'ensemble des mesures mises en place, depuis février dernier, par les autorités compétentes à l'occasion de l'Aid Al Adha, telles que l'enregistrement et l'identification des ovins et caprins destinés à l'abattage, et le contrôle effectué au niveau national des différents points de vente et d’élevage du cheptel".

"Une caravane de formation et de sensibilisation au profit de 500 professionnels abatteurs et aide-bouchers en matière de bonnes pratiques sanitaires et d'hygiène lors de l'Aid a été lancée jeudi 2 août à Témara. Il s'agit entre autres d'éviter l'utilisation de la bouche dans le soufflage de l'animal, la contamination par les saletés et le sang au moment du dépouillement et la conservation de la carcasse après l'entame de l'éviscération du mouton. Les instructions ont été données pour la génération de cette opération dans toutes les villes du Maroc".

"Jeudi 8 août, une journée nationale a été organisée au Zoopole Ain Jemaa de Casablanca pour le lancement officiel de l'opération" nommée "Gezar diali (mon boucher)". A cette occasion, la plate-forme baptisée "www.gezar-diali.ma" a été élaborée en vue de faciliter la mise en contact entre les citoyens et les professionnels d'abattage.

Des bouchers formés et facilement reconnaissables

"Entre 3.000 et 3.500 professionnels de la boucherie seront formés au niveau national", le but étant d'éviter autant que possible tout verdissement de carcasses ovines. Ces personnes auront également un uniforme avec un badge comportant leur nom et leur photo, afin que les citoyens les reconnaissent facilement.

La formation, qui durera près d'une journée, portera sur comment se comporter avec la bête avant, pendant et après l'abattage.

Selon M. Lhor, cette étape est très importante puisqu'il s'agit de la dernière d'une série de mesures. "Si les bouchers ne prennent pas les précautions sanitaires nécessaires, c'est comme si nous n'avons rien fait".

"En cas de problème, des vétérinaires assureront la permanence durant toute la période de l'Aid (2 ou 3 jours) pour répondre aux questionnements des citoyens et de ces bouchers".

"Une liste des vétérinaires en permanence, dans toutes les villes du Maroc, sera publiée dans les jours qui viennent".

Cette opération vise également à sensibiliser les citoyens sur comment choisir leurs moutons.

Dans une déclaration à la MAP, lors du lancement de l'opération à Témara, le président de la FIVIAR, Mohamed Karimine, avait indiqué que cette opération de sensibilisation portant sur la dernière phase de la chaine d'abattage tend à protéger la profession des "intrus" et attirer l'attention sur la nécessité de faire appel à des professionnels formés à cet effet.

"Cette campagne va cibler des professionnels du secteur au niveau de chacune des villes en question, leur attribuer des badges, des tabliers rouges et blouses blanches identifiables et les doter des compétences et outils nécessaires", a-t-il ajouté.

Il est à noter que l'opération d'enregistrement des éleveurs et d'identification des moutons, lancée par l'ONSSA en collaboration avec ses partenaires, est toujours en cours. Plus de 6 millions de têtes d'ovins ont été identifiées à ce jour selon Dr. Abdelghani Azzi, Chef de division de la sécurité sanitaire des produits et sous-produits animaux et aliments pour animaux à l’ONSSA. Deux millions de têtes le seront également afin d'en boucler 8 millions, si le temps le permet.

(Source: Gezar Diali)

Lire aussi: Voici la date de Aïd Al Adha 2018

Lire aussi: Les conseils de l'ONSSA pour Aïd Al-Adha

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close