Grève des enseignants: premier pas vers une sortie de crise?

Les enseignants des Académies ont accepté de reprendre les cours à partir du lundi 15 avril, en contrepartie de l'abandon des mesures disciplinaires et de la poursuite du dialogue par le ministère de l'éducation nationale.

Grève des enseignants: premier pas vers une sortie de crise?

Le 13 avril 2019 à 18:09

Modifié le 14 avril 2019 à 09:52

Le ministère de l'Education nationale s'est réuni, malgré l'absence de Saaid Amzazi, ce samedi 13 avril avec les syndicats de l'enseignement et des représentants des enseignants ex-contractuels.

A l'issue de cette réunion, tenue en présence de représentants du CNDH et de l'Observatoire national de l'éducation, le ministère a réitéré son offre et s'est engagé à:

- Annuler les mesures administratives et juridiques prises à l’encontre de certains enseignants (prélèvements sur salaires, suspensions, abandon de poste...),

- Reporter l'examen de qualification professionnelle, afin de permettre aux enseignants de mieux se préparer,

- Poursuivre le dialogue autour du dossier dans son intégralité.

De leur côté, les représentants des enseignants des académies se sont engagés, au nom de tous les enseignants concernés, à reprendre les cours à partir du lundi 15 avril.

Pour rappel, ces enseignants avaient refusé, dans un premier temps, les propositions du ministère et décidé de poursuivre leur mouvement de grève, sans donner plus de précision.

Une autre réunion est, par ailleurs, programmée le 23 avril.

Dans un communiqué publié dans la nuit de samedi à dimanche, la coordination des enseignants ex-contractuels confirme la suspension de la grève, dans l'attente des conclusions de la réunion du 23 avril.

Toutefois, une grève nationale est annoncée pour le 25 avril ainsi que des réunions locales pour étudier les conclusions du dialogue du 23 avril. La coordination précise que les enseignants tiennent toujours à l'intégration au statut de la fonction publique.

Grève des enseignants: premier pas vers une sortie de crise?

Le 13 avril 2019 à18:21

Modifié le 14 avril 2019 à 09:52

Les enseignants des Académies ont accepté de reprendre les cours à partir du lundi 15 avril, en contrepartie de l'abandon des mesures disciplinaires et de la poursuite du dialogue par le ministère de l'éducation nationale.

Le ministère de l'Education nationale s'est réuni, malgré l'absence de Saaid Amzazi, ce samedi 13 avril avec les syndicats de l'enseignement et des représentants des enseignants ex-contractuels.

A l'issue de cette réunion, tenue en présence de représentants du CNDH et de l'Observatoire national de l'éducation, le ministère a réitéré son offre et s'est engagé à:

- Annuler les mesures administratives et juridiques prises à l’encontre de certains enseignants (prélèvements sur salaires, suspensions, abandon de poste...),

- Reporter l'examen de qualification professionnelle, afin de permettre aux enseignants de mieux se préparer,

- Poursuivre le dialogue autour du dossier dans son intégralité.

De leur côté, les représentants des enseignants des académies se sont engagés, au nom de tous les enseignants concernés, à reprendre les cours à partir du lundi 15 avril.

Pour rappel, ces enseignants avaient refusé, dans un premier temps, les propositions du ministère et décidé de poursuivre leur mouvement de grève, sans donner plus de précision.

Une autre réunion est, par ailleurs, programmée le 23 avril.

Dans un communiqué publié dans la nuit de samedi à dimanche, la coordination des enseignants ex-contractuels confirme la suspension de la grève, dans l'attente des conclusions de la réunion du 23 avril.

Toutefois, une grève nationale est annoncée pour le 25 avril ainsi que des réunions locales pour étudier les conclusions du dialogue du 23 avril. La coordination précise que les enseignants tiennent toujours à l'intégration au statut de la fonction publique.

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.