Le Maroc décide d'introduire les tests Covid antigéniques rapides

Le Maroc prépare la mise en place des tests antigéniques qui présentent de nombreux avantages complémentaires aux tests PCR, apprend Médias24 de source sûre.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/28-10-2020/desmaladesquittentlhopitalapresguerisonCHUFesphotoMAP0.jpg-oui
Le Maroc décide d'introduire les tests Covid antigéniques rapides (Photo MAP)

Le 28 octobre 2020 à 13:13

Modifié le 28 octobre 2020 à 14:56

Une évaluation de trois tests antigéniques différents est en cours à l’Institut Pasteur à Casablanca à la demande du ministre Khalid Aït Taleb.

La décision d’introduire les tests antigéniques rapides est d’autant plus pertinente que le Maroc est actuellement en phase de circulation active du virus dans plusieurs villes ou régions et qu’il se prépare à la vague hivernale que l’OMS prévoit comme étant probablement très forte dans l’hémisphère nord. Ce recours aux tests natigéniques rapides était également demandé depuis quelques semaines par les sociétés savantes et notamment la Société marocaine des sciences médicales.

Plusieurs laboratoires internationaux produisent des tests antigéniques rapides contre la Covid-19. Le Maroc a présélectionné trois tests qu’il est en train d’évaluer, nous confirme l’Institut pasteur à Casablanca. L’évaluation consiste en une vérification de la sensibilité et de la spécificité de chaque test, sur des échantillons de taille “suffisante“ au sein de la population marocaine.

La vérification s’effectue auprès de personnes consentantes et éclairées. Un prélèvement est effectué auprès de chacune de ces personnes. Ce prélèvement est ensuite en partie testé par le gold standard c’est-à-dire le PCR et en partie par le test antigénique. Les résultats sont alors comparés.

L’objectif est de déterminer sur la population marocaine, jusqu’à quel point ce test est sensible à la présence d’antigènes et jusqu’à quel point il est spécifique (au coronavirus SARS-CoV-2). Pour l’OMS, les tests antigéniques doivent présenter une sensibilité de 80% au minimum et une spécificité de 99% au minimum.

Ces tests sont de plus en plus recommandés en période de circulation active du virus.

En règle générale, ces tests antigéniques rapides sont pratiqués dans les cabinets médicaux, les pharmacies, les clinique, les urgences d’hôpitaux, les laboratoires d’analyses médicales, en présence du patient. Nous n'avons pas été en mesure, à ce stade, de savoir si ce test sera utilisé dans les aéroports.

Le résultat est délivré au bout de 15 à 20 min. L’obtention du résultat est facile, elle est effectuée par un laborantin ou infirmier. Par contre, le prélèvement est dans tous les cas testés au Maroc, naso-pharyngé, identique au prélèvement pour test PCR.

L’OMS et des autorités de santé publique dans plusieurs pays ont recommandé par le passé les tests antigéniques rapides dans des cas très précis liés à la présence de comorbidité, d’un âge avancé et donc de vulnérabilité, ou encore de symptômes qui ne permettent pas d’attendre les 24 h ou 48 h d’un test PCR.  L’objectif est de gagner du temps, d’accélérer la prise en charge et donc de réduire le risque d’aggravation des cas.

Actuellement, devant la circulation de plus en rapide du virus, plusieurs pays envisagent de recours aux tests antigéniques pour la détections de masse, car le nombre de tests PCR effectués ne peut augmenter avec la même rapidité que le nombre de cas.

Selon des sources non-officielles, le Maroc envisage d’utiliser ces tests antigéniques à large échelle en cas de deuxième vague abrupte et forte comme on le craint, cet hiver.

Il s’agirait alors d’améliorer la détection précoce, de faciliter le diagnostic différentiel grippe-Covid ; d’effectuer des dépistages ciblés (personnes de plus de 65 ans, personnes vulnérables à comorbidité, personnel soignant, cas contacts, usines, universités…).

Le résultat du PCR est non seulement lent, mais en plus ce test est indiqué seulement au-delà de 4 jours après l’apparition des premiers symptômes. Par contre, le test antigénique peut être effectué avant ces 4 jours.

Pour résumer, les tests antigéniques sont utilisés pour des opérations de diagnostic rapide ou d’orientation diagnostique selon les cas. En cas d’absence de symptômes et pour la population générale, l’utilisation dépendra de la stratégie suivie et de la vitesse de circulation du virus. Il est recommandé de commencer par des populations ciblées telles que les personnes vulnérables ou à risque. Dans le cas de patients présentant des symptômes, les tests antigéniques sont effectués dans les cas où le médecin préfère ne pas attendre le résultat d’un PCR.

Même chose aux urgences hospitalières ou pour les cas contacts ou enfin en ambulatoire.

La dernière catégorie d’utilisation consistera à différencier, dans un cabinet médical ou aux urgences, un cas de Covid d’une grippe.

(Photo MAP)

Le Maroc décide d'introduire les tests Covid antigéniques rapides

Le 28 octobre 2020 à13:18

Modifié le 28 octobre 2020 à 14:56

Le Maroc prépare la mise en place des tests antigéniques qui présentent de nombreux avantages complémentaires aux tests PCR, apprend Médias24 de source sûre.

com_redaction-96

Une évaluation de trois tests antigéniques différents est en cours à l’Institut Pasteur à Casablanca à la demande du ministre Khalid Aït Taleb.

La décision d’introduire les tests antigéniques rapides est d’autant plus pertinente que le Maroc est actuellement en phase de circulation active du virus dans plusieurs villes ou régions et qu’il se prépare à la vague hivernale que l’OMS prévoit comme étant probablement très forte dans l’hémisphère nord. Ce recours aux tests natigéniques rapides était également demandé depuis quelques semaines par les sociétés savantes et notamment la Société marocaine des sciences médicales.

Plusieurs laboratoires internationaux produisent des tests antigéniques rapides contre la Covid-19. Le Maroc a présélectionné trois tests qu’il est en train d’évaluer, nous confirme l’Institut pasteur à Casablanca. L’évaluation consiste en une vérification de la sensibilité et de la spécificité de chaque test, sur des échantillons de taille “suffisante“ au sein de la population marocaine.

La vérification s’effectue auprès de personnes consentantes et éclairées. Un prélèvement est effectué auprès de chacune de ces personnes. Ce prélèvement est ensuite en partie testé par le gold standard c’est-à-dire le PCR et en partie par le test antigénique. Les résultats sont alors comparés.

L’objectif est de déterminer sur la population marocaine, jusqu’à quel point ce test est sensible à la présence d’antigènes et jusqu’à quel point il est spécifique (au coronavirus SARS-CoV-2). Pour l’OMS, les tests antigéniques doivent présenter une sensibilité de 80% au minimum et une spécificité de 99% au minimum.

Ces tests sont de plus en plus recommandés en période de circulation active du virus.

En règle générale, ces tests antigéniques rapides sont pratiqués dans les cabinets médicaux, les pharmacies, les clinique, les urgences d’hôpitaux, les laboratoires d’analyses médicales, en présence du patient. Nous n'avons pas été en mesure, à ce stade, de savoir si ce test sera utilisé dans les aéroports.

Le résultat est délivré au bout de 15 à 20 min. L’obtention du résultat est facile, elle est effectuée par un laborantin ou infirmier. Par contre, le prélèvement est dans tous les cas testés au Maroc, naso-pharyngé, identique au prélèvement pour test PCR.

L’OMS et des autorités de santé publique dans plusieurs pays ont recommandé par le passé les tests antigéniques rapides dans des cas très précis liés à la présence de comorbidité, d’un âge avancé et donc de vulnérabilité, ou encore de symptômes qui ne permettent pas d’attendre les 24 h ou 48 h d’un test PCR.  L’objectif est de gagner du temps, d’accélérer la prise en charge et donc de réduire le risque d’aggravation des cas.

Actuellement, devant la circulation de plus en rapide du virus, plusieurs pays envisagent de recours aux tests antigéniques pour la détections de masse, car le nombre de tests PCR effectués ne peut augmenter avec la même rapidité que le nombre de cas.

Selon des sources non-officielles, le Maroc envisage d’utiliser ces tests antigéniques à large échelle en cas de deuxième vague abrupte et forte comme on le craint, cet hiver.

Il s’agirait alors d’améliorer la détection précoce, de faciliter le diagnostic différentiel grippe-Covid ; d’effectuer des dépistages ciblés (personnes de plus de 65 ans, personnes vulnérables à comorbidité, personnel soignant, cas contacts, usines, universités…).

Le résultat du PCR est non seulement lent, mais en plus ce test est indiqué seulement au-delà de 4 jours après l’apparition des premiers symptômes. Par contre, le test antigénique peut être effectué avant ces 4 jours.

Pour résumer, les tests antigéniques sont utilisés pour des opérations de diagnostic rapide ou d’orientation diagnostique selon les cas. En cas d’absence de symptômes et pour la population générale, l’utilisation dépendra de la stratégie suivie et de la vitesse de circulation du virus. Il est recommandé de commencer par des populations ciblées telles que les personnes vulnérables ou à risque. Dans le cas de patients présentant des symptômes, les tests antigéniques sont effectués dans les cas où le médecin préfère ne pas attendre le résultat d’un PCR.

Même chose aux urgences hospitalières ou pour les cas contacts ou enfin en ambulatoire.

La dernière catégorie d’utilisation consistera à différencier, dans un cabinet médical ou aux urgences, un cas de Covid d’une grippe.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

SALAFIN : indicateurs financiers du 3ème trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.