Les privatisations commenceront cet été

EXCLUSIF. De source sûre, nous apprenons que le programme des privatisations avance à un rythme soutenu. La première concrétisation aura lieu cet été.

Les privatisations commenceront cet été

Le 06 mai 2019 à 10:43

Modifié le 07 mai 2019 à 07:54

Les évaluations des entreprises publiques à privatiser sont en cours par le ministère de l’Economie et des finances qui a mandaté des banques d’affaires marocaines.

Selon notre source, deux à trois entreprises sont concernées : La Mamounia, la Centrale thermique de Tahaddart et une troisième dont le nom n’est pas encore connu.

Après l’étape de l’évaluation par le ministère des Finances, suivront celles de l’organisme d’évaluation et de la commission des transferts, conformément à la réglementation.

Concrètement, une évaluation et des stratégies de transferts sont définies par le ministère des finances avec les banques d'affaires. Les stratégies de transfert sont soumises à la Commission de Transferts qui adopte leurs schémas et leurs conditions définitives.

Ensuite, un calendrier est mis en place et un rapport d'évaluation est transmis à l'organisme d'évaluation qui le valide ou le change pour arrêter le prix d'offre.

S'ensuit une campagne de communication. Un délai suffisant est accordé aux opérateurs pour avoir accès à l'information.

Les soumissions sont examinées par la commission des transferts. Quand l'offre la plus adaptée est retenue, il est procédé à la notification et à la publication du décret de cession au BO. L'opération est finalisé après le paiement du prix de cession par l'adjudicataire.

Le Ministère assure enfin un suivi post-privatisation pour contrôler l'exécution de l'engagement pris par l'acquéreur.

Pour rappel, les membres de l'organisme d'évaluation viennent d’être nommés par dahir parallèlement à ceux de la commission des transfert.

>>Lire aussi: Privatisations: Tout savoir sur les instances de transfert et d'évaluation

Les privatisations commenceront cet été

Le 06 mai 2019 à10:43

Modifié le 07 mai 2019 à 07:54

EXCLUSIF. De source sûre, nous apprenons que le programme des privatisations avance à un rythme soutenu. La première concrétisation aura lieu cet été.

Les évaluations des entreprises publiques à privatiser sont en cours par le ministère de l’Economie et des finances qui a mandaté des banques d’affaires marocaines.

Selon notre source, deux à trois entreprises sont concernées : La Mamounia, la Centrale thermique de Tahaddart et une troisième dont le nom n’est pas encore connu.

Après l’étape de l’évaluation par le ministère des Finances, suivront celles de l’organisme d’évaluation et de la commission des transferts, conformément à la réglementation.

Concrètement, une évaluation et des stratégies de transferts sont définies par le ministère des finances avec les banques d'affaires. Les stratégies de transfert sont soumises à la Commission de Transferts qui adopte leurs schémas et leurs conditions définitives.

Ensuite, un calendrier est mis en place et un rapport d'évaluation est transmis à l'organisme d'évaluation qui le valide ou le change pour arrêter le prix d'offre.

S'ensuit une campagne de communication. Un délai suffisant est accordé aux opérateurs pour avoir accès à l'information.

Les soumissions sont examinées par la commission des transferts. Quand l'offre la plus adaptée est retenue, il est procédé à la notification et à la publication du décret de cession au BO. L'opération est finalisé après le paiement du prix de cession par l'adjudicataire.

Le Ministère assure enfin un suivi post-privatisation pour contrôler l'exécution de l'engagement pris par l'acquéreur.

Pour rappel, les membres de l'organisme d'évaluation viennent d’être nommés par dahir parallèlement à ceux de la commission des transfert.

>>Lire aussi: Privatisations: Tout savoir sur les instances de transfert et d'évaluation

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.