Plus de 4 millions de véhicules circulent officiellement au Maroc

2,8 millions de voitures personnelles, 1,1 million de véhicules utilitaires et 130.000 motocyclettes. Ce dernier chiffre ne reflète pas la réalité. Plus de 37% des véhicules circulent dans la région de Casablanca-Settat.

Plus de 4 millions de véhicules circulent officiellement au Maroc

Le 11 avril 2019 à 16:43

Modifié le 11 avril 2019 à 16:07

La dernière monographie du parc automobile au Maroc remontait à 2014. Le ministère du Transport vient d’actualiser les chiffres mais s’arrête à l’année 2017.
 
Selon cette nouvelle image du parc automobile, 4,06 millions de véhicules sont en circulation au Maroc, en hausse de 18% par rapport à 2014.
 
Les véhicules de tourisme (voitures personnelles) représentent près de 70% du parc, soit 2,8 millions d’unités. Leur nombre est en hausse de 16% par rapport à 2014.
 
Les nouvelles immatriculations de voitures de tourisme, après avoir baissé en 2014 (-2,8%) et stagné en 2015, ont repris le chemin de la croissance en 2016 (+28%) et 2017 (+6,2%. D’après les chiffres des importateurs de véhicules, cette tendance s’est poursuivie en 2018 (+5%).
 
Mais le potentiel reste énorme compte tenu du sous-équipement des Marocains. Selon le recensement 2014 du HCP, le Maroc compte 7,3 millions de ménages. Avec 2,8 millions de voitures, le taux d’équipement des ménages est de 38% contre plus de 80% en France.
 
Les véhicules utilitaires sont 1,1 million à circuler sur les routes nationales, soit 27,5% du parc automobile global. Leur nombre a évolué de 15% par rapport à 2014.
 
Comme pour les voitures de tourisme, les ventes de véhicules utilitaires ont baissé en 2014 et stagné en 2015, avant de se redresser en 2016 et 2017. Les chiffres de 2018 ne sont pas encore disponibles mais les ventes de véhicules légers sont annoncées en hausse de 6,8% par les importateurs.

Toutes les motos ne sont pas encore immatriculées

Enfin, les motocyclettes sont au nombre de 130.257, soit 3,2% du parc. Leur nombre a plus que triplé par rapport à 2014, année dont les chiffres ne reflétaient pas la réalité. Même les chiffres de 2017 ne donnent pas une image fidèle du parc de motos estimé à plus de 2 millions d’unités par les professionnels.
 
En fait, l’application du Code de la route en matière d’immatriculation et d’identification des motos n’a eu lieu qu’à partir de 2015, non sans difficultés (date limite de mise en conformité reportée à plusieurs reprises jusqu’à juillet 2017). Et même aujourd’hui la fraude persiste dans la déclaration des motos.
 
En tous les cas, les 4 millions de véhicules officiellement en circulation au Maroc sont localisés à hauteur de 37% dans la région Casablanca-Settat avec 1,53 million de véhicules. Raba-Salé-Kénitra arrive loin derrière avec 760.460 véhicules.
 
Notons que les mutations de cartes grises se sont élevées à 547.073 opérations, en hausse de 34% par rapport à 2014. Les deux tiers concernent les voitures de tourisme (361.626 mutations).
 
Voici les données détaillées du parc automobile, des permis de conduire et des mutations, publiées récemment par le ministère du transport :

Plus de 4 millions de véhicules circulent officiellement au Maroc

Le 11 avril 2019 à16:43

Modifié le 11 avril 2019 à 16:07

2,8 millions de voitures personnelles, 1,1 million de véhicules utilitaires et 130.000 motocyclettes. Ce dernier chiffre ne reflète pas la réalité. Plus de 37% des véhicules circulent dans la région de Casablanca-Settat.

La dernière monographie du parc automobile au Maroc remontait à 2014. Le ministère du Transport vient d’actualiser les chiffres mais s’arrête à l’année 2017.
 
Selon cette nouvelle image du parc automobile, 4,06 millions de véhicules sont en circulation au Maroc, en hausse de 18% par rapport à 2014.
 
Les véhicules de tourisme (voitures personnelles) représentent près de 70% du parc, soit 2,8 millions d’unités. Leur nombre est en hausse de 16% par rapport à 2014.
 
Les nouvelles immatriculations de voitures de tourisme, après avoir baissé en 2014 (-2,8%) et stagné en 2015, ont repris le chemin de la croissance en 2016 (+28%) et 2017 (+6,2%. D’après les chiffres des importateurs de véhicules, cette tendance s’est poursuivie en 2018 (+5%).
 
Mais le potentiel reste énorme compte tenu du sous-équipement des Marocains. Selon le recensement 2014 du HCP, le Maroc compte 7,3 millions de ménages. Avec 2,8 millions de voitures, le taux d’équipement des ménages est de 38% contre plus de 80% en France.
 
Les véhicules utilitaires sont 1,1 million à circuler sur les routes nationales, soit 27,5% du parc automobile global. Leur nombre a évolué de 15% par rapport à 2014.
 
Comme pour les voitures de tourisme, les ventes de véhicules utilitaires ont baissé en 2014 et stagné en 2015, avant de se redresser en 2016 et 2017. Les chiffres de 2018 ne sont pas encore disponibles mais les ventes de véhicules légers sont annoncées en hausse de 6,8% par les importateurs.

Toutes les motos ne sont pas encore immatriculées

Enfin, les motocyclettes sont au nombre de 130.257, soit 3,2% du parc. Leur nombre a plus que triplé par rapport à 2014, année dont les chiffres ne reflétaient pas la réalité. Même les chiffres de 2017 ne donnent pas une image fidèle du parc de motos estimé à plus de 2 millions d’unités par les professionnels.
 
En fait, l’application du Code de la route en matière d’immatriculation et d’identification des motos n’a eu lieu qu’à partir de 2015, non sans difficultés (date limite de mise en conformité reportée à plusieurs reprises jusqu’à juillet 2017). Et même aujourd’hui la fraude persiste dans la déclaration des motos.
 
En tous les cas, les 4 millions de véhicules officiellement en circulation au Maroc sont localisés à hauteur de 37% dans la région Casablanca-Settat avec 1,53 million de véhicules. Raba-Salé-Kénitra arrive loin derrière avec 760.460 véhicules.
 
Notons que les mutations de cartes grises se sont élevées à 547.073 opérations, en hausse de 34% par rapport à 2014. Les deux tiers concernent les voitures de tourisme (361.626 mutations).
 
Voici les données détaillées du parc automobile, des permis de conduire et des mutations, publiées récemment par le ministère du transport :

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.