RAM: Environ 100 MDH de bénéfices malgré la grève des pilotes

Comme annoncé précédemment dans nos colonnes, la RAM n'a pas enregistré de déficit pour son exercice 2017-2018. Malgré la grève des pilotes qui avait entraîné une grosse baisse d’activité en été, une source autorisée nous révèle que le résultat net de la compagnie nationale sera d’environ 100 MDH, quasiment au même niveau que l'exercice 2016-2017.

RAM : Environ 100 MDH de bénéfices malgré la grève des pilotes

Le 28 février 2019 à 17:37

Modifié le 01 mars 2019 à 08:29

Fin de suspense pour le management de la RAM qui craignait le pire après la grève des pilotes de juillet 2018.

Dans une déclaration à Médias24, une source autorisée de la compagnie confirme que le résultat de l'exercice 2017-2018 n'est pas déficitaire ni proche de zéro.

"A la veille du mois de mars, nous avons quasiment terminé de consolider nos comptes sectoriels (CA passagers, fret …) de l’exercice 2017-2018 qui a été officiellement clôturé le 31 octobre dernier.

"Dans les semaines à venir, nous tiendrons un conseil d’administration où le management présentera les comptes finalisés puis fera une communication officielle sur les résultats comptables", affirme notre interlocuteur qui refuse dans un premier temps d’en dire plus.

Après une lourde insistance, il consent à révéler que la compagnie a réalisé un résultat net proche de celui de l’exercice 2016-2017, soit environ 100 millions de dirhams. Il faudra cependant attendre la publication des chiffres officiels pour connaître avec exactitude le montant du bénéfice et l'évolution des autres indicateurs de la compagnie.

En attendant, le management de la RAM peut pousser un ouf de soulagement. Car la compagnie a dû faire face à un ralentissement sévère de son activité commerciale à cause de la grève des pilotes, intervenue en pleine haute saison. Son président avait même, dans une lettre adressée aux pilotes grévistes, craint le pire pour la situation financière de la compagnie. 100 MDH de bénéfices, c'est certes moins que le résultat de 2015-2016 qui avait atteint 213 MDH, mais c'est pas mal, vu le contexte.

L'exercice 2017-2018 a été marqué par un autre point positif : le remboursement par l'Etat à la RAM d'une partie de ses arriérés de TVA qui s'élèvent à 1,2 milliard de DH. La compagnie a récupéré 480 MDH au début de l'année dernière, somme qui a soulagé sa trésorerie.

"Dans le bilan, ces 480 MDH, qui étaient déjà inscrits comme créance, ont été attribués à la colonne trésorerie d’investissement pour financer en partie l’achat des avions commandés".

Rappelons que l’année 2018 a été également marquée par la livraison de 2 Boeing (1 Dreamliner 787-9 et 1 B737 Max). Dans un précédent article, notre source avait affirmé que le remboursement par l’Etat de 480 MDH conjugué à des crédits bancaires avaient permis d’investir dans la commande de 8 avions, passée il y a quelques années (quatre 737 Max et quatre 787-9 Dreamliners).

Entre ce résultat positif et le renouvellement de sa flotte, l’avenir de la RAM à court et moyen terme n’est plus menacé mais pour en savoir plus sur sa transformation à long terme, il faudra encore que le chef du gouvernement valide une feuille de route, prête depuis le début du mandat du président Addou.

RAM: Environ 100 MDH de bénéfices malgré la grève des pilotes

Le 28 février 2019 à18:00

Modifié le 01 mars 2019 à 08:29

Comme annoncé précédemment dans nos colonnes, la RAM n'a pas enregistré de déficit pour son exercice 2017-2018. Malgré la grève des pilotes qui avait entraîné une grosse baisse d’activité en été, une source autorisée nous révèle que le résultat net de la compagnie nationale sera d’environ 100 MDH, quasiment au même niveau que l'exercice 2016-2017.

Fin de suspense pour le management de la RAM qui craignait le pire après la grève des pilotes de juillet 2018.

Dans une déclaration à Médias24, une source autorisée de la compagnie confirme que le résultat de l'exercice 2017-2018 n'est pas déficitaire ni proche de zéro.

"A la veille du mois de mars, nous avons quasiment terminé de consolider nos comptes sectoriels (CA passagers, fret …) de l’exercice 2017-2018 qui a été officiellement clôturé le 31 octobre dernier.

"Dans les semaines à venir, nous tiendrons un conseil d’administration où le management présentera les comptes finalisés puis fera une communication officielle sur les résultats comptables", affirme notre interlocuteur qui refuse dans un premier temps d’en dire plus.

Après une lourde insistance, il consent à révéler que la compagnie a réalisé un résultat net proche de celui de l’exercice 2016-2017, soit environ 100 millions de dirhams. Il faudra cependant attendre la publication des chiffres officiels pour connaître avec exactitude le montant du bénéfice et l'évolution des autres indicateurs de la compagnie.

En attendant, le management de la RAM peut pousser un ouf de soulagement. Car la compagnie a dû faire face à un ralentissement sévère de son activité commerciale à cause de la grève des pilotes, intervenue en pleine haute saison. Son président avait même, dans une lettre adressée aux pilotes grévistes, craint le pire pour la situation financière de la compagnie. 100 MDH de bénéfices, c'est certes moins que le résultat de 2015-2016 qui avait atteint 213 MDH, mais c'est pas mal, vu le contexte.

L'exercice 2017-2018 a été marqué par un autre point positif : le remboursement par l'Etat à la RAM d'une partie de ses arriérés de TVA qui s'élèvent à 1,2 milliard de DH. La compagnie a récupéré 480 MDH au début de l'année dernière, somme qui a soulagé sa trésorerie.

"Dans le bilan, ces 480 MDH, qui étaient déjà inscrits comme créance, ont été attribués à la colonne trésorerie d’investissement pour financer en partie l’achat des avions commandés".

Rappelons que l’année 2018 a été également marquée par la livraison de 2 Boeing (1 Dreamliner 787-9 et 1 B737 Max). Dans un précédent article, notre source avait affirmé que le remboursement par l’Etat de 480 MDH conjugué à des crédits bancaires avaient permis d’investir dans la commande de 8 avions, passée il y a quelques années (quatre 737 Max et quatre 787-9 Dreamliners).

Entre ce résultat positif et le renouvellement de sa flotte, l’avenir de la RAM à court et moyen terme n’est plus menacé mais pour en savoir plus sur sa transformation à long terme, il faudra encore que le chef du gouvernement valide une feuille de route, prête depuis le début du mandat du président Addou.

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.