Destination France: Les conditions pour voyager à partir du Maroc

L’annonce de la reprise des vols à compter du 15 juin prochain a suscité de nombreuses questions chez les lecteurs, auxquelles Médias 24 va tenter de répondre, à travers une série d'articles qui seront mis à jour régulièrement. Dans ce papier, nous allons nous concentrer sur les conditions à respecter pour se rendre en France, depuis le Maroc.

Destination France: Les conditions pour voyager à partir du Maroc

Le 8 juin 2021 à 13h33

Modifié 19 juillet 2021 à 17h48

L’annonce de la reprise des vols à compter du 15 juin prochain a suscité de nombreuses questions chez les lecteurs, auxquelles Médias 24 va tenter de répondre, à travers une série d'articles qui seront mis à jour régulièrement. Dans ce papier, nous allons nous concentrer sur les conditions à respecter pour se rendre en France, depuis le Maroc.

[La France est passée en liste B, à partir du 14 juillet 2021 à zéro heure. Selon le ministère des Affaires étrangères, les personnes vaccinées arrivant d’un pays de la liste B sont dispensées de la quarantaine de 10 jours, mais doivent présenter un test PCR négatif d’au moins 48H, ainsi qu’une fiche sanitaire remplie et signée.

D’après l’Aviation civile, les personnes non vaccinées sont réparties en deux catégories, les étrangers, et les Marocains. La première catégorie doit présenter une fiche sanitaire, un PCR n’excédant pas 48 H à l’embarquement, une déclaration sur l’honneur, ainsi qu’un voucher justifiant le paiement de 10 jours de confinement dans l’un des hôtels désignés par les autorités, avec un PCR de contrôle au 9e jour. Les Marocains et leurs familles (conjoints, ascendants, descendants), ainsi que les étrangers résidant au Maroc, doivent pour leur part présenter une fiche sanitaire, un test PCR d’au moins 48H et une déclaration sur l’honneur pour se soumettre à un auto-isolement de 5 jours à domicile, avec un test de dépistage au 5e jour].

Dans ce premier article, nous allons détailler les conditions d’entrée en France. Notre source est un document publié par le gouvernement français, présentant la stratégie de réouverture des frontières.

« Les flux de voyageurs entre la France et les pays étrangers seront rouverts à compter du 9 juin, selon des modalités qui varient en fonction de la situation sanitaire des pays tiers et de la vaccination des voyageurs », indique le document.

Jusqu’au mardi 8 juin 2021, le Maroc est classé par la France comme étant un pays « Orange » (Carte ci-dessous) où la circulation du virus est active, mais dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants.

Source: Gouvernement Français, Stratégie d’ouverture des frontières à compter du 9 juin (Mise à jour: 8 juin 2021)

Pour entrer en France depuis le Maroc, les conditions dépendent principalement de la vaccination. Les vaccins admis par la France, au 8 juin, sont ceux reconnus par l’Agence européenne du médicament (EMA) : Pfizer, Moderna, AsreaZeneca et Johnson & Johnson, précise le gouvernement Français. Ce qui veut dire qu’à cette date, le vaccin Sinopharm (administré en partie au Maroc) n’est pas encore reconnu en France, d’après le même document, sauf pour motifs impérieux (voir tableau ci-dessous, MAJ: 8 juin 2021). Sinopharm a néanmoins déposé une demande d’autorisation auprès de l’Agence européenne du médicament. Dès qu’il obtiendra son autorisation, celle-ci entrera en vigueur dans toute l’Union Européenne et il fera partie des vaccins acceptés.

Source: Ambassade de France au Maroc (MAJ le 8 juin, 16h25)

[MAJ: Depuis le 1er juillet 2021, la version indienne du vaccin contre la Covid-19 d’AstraZeneca, administrée en partie au Maroc, n’est pas autorisée dans l’UE].

[MISE A JOUR: la France a annoncé le 18 juillet 2021 que le vaccin AstraZeneca Covishield est désormais accepté sur son territoire]

>Pour les personnes vaccinées, les autorités françaises exigent une preuve de vaccination. Un test PCR négatif de moins de 72 H ou un test antigénique négatif de moins de 48 H est exigé à l’embarquement (donc à Casablanca, si vous partez de Casablanca). Aucun test n’est exigé à l’arrivée et aucune mesure de quarantaine ne devrait être appliquée par le voyageur à son arrivée.

Le gouvernement Français note toutefois qu’en France, « la preuve de vaccination n’est valable qu’à la condition qu’elle permette d’attester la réalisation d’un schéma vaccinal complet, soit 2 semaines après la 2e injection pour les vaccins à double injection », notamment AstraZeneca.

>Pour les personnes non vaccinées, elles ne peuvent accéder en France que pour motifs impérieux. Un test PCR négatif de moins de 72 H ou un test antigénique négatif de moins de 48 H est exigé à l’embarquement au Maroc, en direction de la France. Un autre test antigénique aléatoire peut se faire à l’entrée, en plus d’un auto-isolement de 7 jours, avant de pouvoir circuler librement en France.

Source: Gouvernement Français, Stratégie d’ouverture des frontières à compter du 9 juin (MAJ: 8 juin 2021)

Ci-dessous la liste des motifs impérieux pour entrer en France sans pass vaccinal, à partir d’un pays « Orange », notamment le Maroc.

Source: Gouvernement Français, Stratégie d’ouverture des frontières à compter du 9 juin (MAJ: 8 juin 2021)

[POUR TOUTES LES NOUVELLES MISES A JOUR, VERIFIER DANS LA RUBRIQUE « VOYAGER AU TEMPS DU COVID].

Destination Espagne: Les conditions pour y voyager à partir du Maroc

Les conditions pour entrer au Maroc à partir du 15 juin 2021

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SALAFIN : COMMUNIQUÉ DE PRESSE POST ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DES ACTIONNAIRES TENUE LE 11 JUIN 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Saâd Dine El Otmani, invité de la 3e session du cycle politique spécial élections 2021 de l’APD