EXCLUSIF. La compagnie nationale a tenu un conseil d’administration qui a approuvé les comptes définitifs de son exercice fiscal, clôturé le 31 octobre dernier. Une source autorisée de la RAM nous confirme que son exercice comptable est bénéficiaire, avec un résultat net qui dépasse 100 MDH.

Pour la 2ème année de son mandat de président, Hamid Addou peut souffler. Après l’exercice 2015-2016 qui avait dégagé un résultat net de plus de 200 MDH, celui de 2016-2017 est tout aussi bénéficiaire.

Comme annoncé précédemment dans nos colonnes, la RAM aborde donc l’année 2018 avec un résultat net compris entre 100 et 150 millions de DH mais il faudra attendre la tenue de l’assemblée générale des actionnaires puis un communiqué officiel pour connaître le chiffre exact.

Même s’il est inférieur à celui de l’exercice précédent, il apparait cependant qu’avec le renchérissement du coût du carburant et la concurrence des compagnies low cost, le transporteur s’en sort plutôt bien.

Après plusieurs reports dus à la nécessaire consolidation des comptes, le conseil d’administration s’est tenu "il y a une dizaine de jours" en présence de tous les administrateurs et notamment du directeur des entreprises et établissements publics mandaté par le ministère des Finances.

Selon une source autorisée de la compagnie, le bilan comptable, à cheval entre le 1er novembre 2016 et le 30 octobre 2017, validé par le CA fera certainement l’objet d’un communiqué officiel pour démentir la rumeur selon laquelle le résultat de la RAM serait déficitaire ou proche de zéro pour l'exercice 2016-2017.

Rappelons qu’une information d’un confrère qui avait eu accès à des documents officiels de la RAM avait laissé planer le doute, en octobre dernier, sur la santé financière du transporteur public en faisant état d’une perte de 561 MDH au cours des neuf premiers mois de l’exercice précédent.

"Nous allons communiquer dans les jours à venir pour rendre publics nos résultats définitifs. Normalement, nous ne sommes pas tenus de le faire. Mais comme les comptes sont clairs et qu’ils ont été validés par des commissaires aux comptes indépendants, nous le ferons incessamment", indique notre source.

"De plus, en dehors du président Addou qui représentait l’Etat, le directeur des établissements et entreprises publics (EEP) était également présent lors de ce conseil d’administration qui a validé les comptes à l'unanimité. En attendant une communication officielle, je peux cependant vous confirmer que le résultat net dépasse largement les 100 MDH", conclut notre source qui requiert l’anonymat.

Face à la concurrence féroce des compagnies charters qui multiplient les ouvertures de ligne dans les fiefs traditionnels de la RAM, ces résultats bénéficiaires permettront sans doute de mieux négocier le fameux contrat programme soumis au Chef du gouvernement et toujours en attente de validation.

A l'horizon 2021 ou 2022, il prévoit le doublement de la flotte aérienne, l’ouverture de nouvelles lignes (moyen et long courrier), la privatisation partielle du capital….

 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

EXCLUSIF. La compagnie nationale a tenu un conseil d’administration qui a approuvé les comptes définitifs de son exercice fiscal, clôturé le 31 octobre dernier. Une source autorisée de la RAM nous confirme que son exercice comptable est bénéficiaire, avec un résultat net qui dépasse 100 MDH.

Pour la 2ème année de son mandat de président, Hamid Addou peut souffler. Après l’exercice 2015-2016 qui avait dégagé un résultat net de plus de 200 MDH, celui de 2016-2017 est tout aussi bénéficiaire.

Comme annoncé précédemment dans nos colonnes, la RAM aborde donc l’année 2018 avec un résultat net compris entre 100 et 150 millions de DH mais il faudra attendre la tenue de l’assemblée générale des actionnaires puis un communiqué officiel pour connaître le chiffre exact.

Même s’il est inférieur à celui de l’exercice précédent, il apparait cependant qu’avec le renchérissement du coût du carburant et la concurrence des compagnies low cost, le transporteur s’en sort plutôt bien.

Après plusieurs reports dus à la nécessaire consolidation des comptes, le conseil d’administration s’est tenu "il y a une dizaine de jours" en présence de tous les administrateurs et notamment du directeur des entreprises et établissements publics mandaté par le ministère des Finances.

Selon une source autorisée de la compagnie, le bilan comptable, à cheval entre le 1er novembre 2016 et le 30 octobre 2017, validé par le CA fera certainement l’objet d’un communiqué officiel pour démentir la rumeur selon laquelle le résultat de la RAM serait déficitaire ou proche de zéro pour l'exercice 2016-2017.

Rappelons qu’une information d’un confrère qui avait eu accès à des documents officiels de la RAM avait laissé planer le doute, en octobre dernier, sur la santé financière du transporteur public en faisant état d’une perte de 561 MDH au cours des neuf premiers mois de l’exercice précédent.

"Nous allons communiquer dans les jours à venir pour rendre publics nos résultats définitifs. Normalement, nous ne sommes pas tenus de le faire. Mais comme les comptes sont clairs et qu’ils ont été validés par des commissaires aux comptes indépendants, nous le ferons incessamment", indique notre source.

"De plus, en dehors du président Addou qui représentait l’Etat, le directeur des établissements et entreprises publics (EEP) était également présent lors de ce conseil d’administration qui a validé les comptes à l'unanimité. En attendant une communication officielle, je peux cependant vous confirmer que le résultat net dépasse largement les 100 MDH", conclut notre source qui requiert l’anonymat.

Face à la concurrence féroce des compagnies charters qui multiplient les ouvertures de ligne dans les fiefs traditionnels de la RAM, ces résultats bénéficiaires permettront sans doute de mieux négocier le fameux contrat programme soumis au Chef du gouvernement et toujours en attente de validation.

A l'horizon 2021 ou 2022, il prévoit le doublement de la flotte aérienne, l’ouverture de nouvelles lignes (moyen et long courrier), la privatisation partielle du capital….

 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.