Les médecins des deux secteurs, public et privé, rejettent l'organisation des prochaines élections de l'Ordre national et menacent de les boycotter.

Le mouvement de protestation des médecins prend de l'ampleur. Cette fois-ci, les syndicats des médecins des secteurs privé et public s'allient à l'Association nationale des cliniques privées et au syndicat de l'enseignement supérieur, pour dénoncer l'organisation des prochaines élections de l'Ordre national des médecins.

Ils demandent le report des élections et "se réservent le droit de boycotter le scrutin si la loi 12.08 n'est pas révisée".

Dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion, le 30 novembre dernier, les syndicats appellent à un sit-in de protestation, le 9 décembre, devant l'Ordre national des médecins.

Ils dénoncent "l'influence de lobbies au sein de l'Ordre national" et appellent à réviser la loi 12.08 régissant l'Ordre des médecins, notamment en ce qui concerne les statuts des électeurs.

Selon les amendements cités dans le communiqué, seuls les médecins inscrits à l'Ordre national et ayant payé la totalité des cotisations annuelles sont autorisés à voter. Les syndicats dénoncent, à cet effet, un faible taux de cotisation, estimé à 35%.

De plus, chaque membre des Conseil national et régionaux doit être élu par ses confrères de la même spécialité, poursuit la même source.

Les syndicats demandent, par ailleurs, une réunion avec le chef du gouvernement.

Une conférence sera tenue, jeudi 6 décembre, pour annoncer le calendrier des prochaines actions.
 
 
 
 
Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Les médecins des deux secteurs, public et privé, rejettent l'organisation des prochaines élections de l'Ordre national et menacent de les boycotter.

Le mouvement de protestation des médecins prend de l'ampleur. Cette fois-ci, les syndicats des médecins des secteurs privé et public s'allient à l'Association nationale des cliniques privées et au syndicat de l'enseignement supérieur, pour dénoncer l'organisation des prochaines élections de l'Ordre national des médecins.

Ils demandent le report des élections et "se réservent le droit de boycotter le scrutin si la loi 12.08 n'est pas révisée".

Dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion, le 30 novembre dernier, les syndicats appellent à un sit-in de protestation, le 9 décembre, devant l'Ordre national des médecins.

Ils dénoncent "l'influence de lobbies au sein de l'Ordre national" et appellent à réviser la loi 12.08 régissant l'Ordre des médecins, notamment en ce qui concerne les statuts des électeurs.

Selon les amendements cités dans le communiqué, seuls les médecins inscrits à l'Ordre national et ayant payé la totalité des cotisations annuelles sont autorisés à voter. Les syndicats dénoncent, à cet effet, un faible taux de cotisation, estimé à 35%.

De plus, chaque membre des Conseil national et régionaux doit être élu par ses confrères de la même spécialité, poursuit la même source.

Les syndicats demandent, par ailleurs, une réunion avec le chef du gouvernement.

Une conférence sera tenue, jeudi 6 décembre, pour annoncer le calendrier des prochaines actions.
 
 
 
 
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.