0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/25-12-2020/accordassociationmarocroyaumeuniBourita1.jpg-oui
Le nouvel accord d'association Maroc-Royaume Uni entrera en vigueur le 1er janvier La signature le 26/10/2019 de l'accord d'association permettant d'assurer la continuité des relations entre les deux pays signé à Londres, par Nasser Bourita et le Secrétaire d'Etat britannique chargé du Développement international, du Moyen Orient et de

Le nouvel accord d'association Maroc-Royaume Uni entrera en vigueur le 1er janvier

Le 25 décembre 2020 à 00:53

Modifié le 25 décembre 2020 à 10:07

Continuité dans les relations entre le Maroc et le Royaume Uni: entrée en vigueur le 1er janvier prochain, de l'accord d'association entre ce pays et le Maroc. Echange de notes verbales et déclaration conjointe.

Les gouvernements du Royaume du Maroc et du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord se sont félicités de l'application provisoire, à partir du 1er janvier 2021, de l'Accord d’Association entre le Maroc et le Royaume-Uni, signé à Londres le 26 octobre 2019. Ce dernier accord prévoyait en effet une entrée en vigueur 24 heures après la sortie formelle de la Grande-Bretagne de l'Union Européenne.

Les deux pays ont procédé, jeudi à Rabat, à un échange de Notes Verbales à cet effet, indique une Déclaration conjointe maroco-britannique.

L'Accord restitue, dans un contexte des relations bilatérales, l'ensemble des effets que les deux pays s'accordaient, mutuellement, dans le cadre de l'Accord d’Association Maroc-UE. Il assure, ainsi, la continuité des échanges entre le Maroc et le Royaume-Uni après le 31 décembre 2020, indique la Déclaration.

Elle note que l'Accord constituera "une garantie aux entreprises marocaines et britanniques qui entreprennent des relations économiques et commerciales dans tous les secteurs de coopération".

Les relations d'investissement continueront de se dérouler dans le cadre de l'Accord entre les gouvernements des deux pays pour la promotion et la protection réciproque des investissements.

Le nouvel Accord d’Association, poursuit la même source, constituera un pilier fondamental dans la consolidation et le renforcement des relations entre les deux pays, en termes de commerce et d’investissement.

Les deux pays confirment, à cette occasion, leur engagement à poursuivre le renforcement de leurs relations et le développement de leur coopération, dans la perspective de l’établissement d’un Partenariat Stratégique global, conclut la déclaration.

L'accord historique UE-Royaume Uni

Les Européens et le Royaume-Uni ont conclu jeudi, après des négociations éreintantes et à la veille de Noël, un accord historique sur leurs futures relations commerciales, qui leur permettra d'éviter le choc dévastateur d'un "no deal" pour leurs économies en fin d'année.

Boris Johnson a promis que son pays resterait "culturellement, émotionnellement, historiquement, stratégiquement et géopolitiquement attaché à l'Europe".

"Ce soir, pour le réveillon, j'ai un petit cadeau pour ceux qui chercheraient quelque chose à lire dans la torpeur de l'après-déjeuner de Noël", a par la suite déclaré le chef du gouvernement conservateur dans un message vidéo publié sur Twitter. "Le voici: des nouvelles réjouissantes, voici un accord, un accord pour apporter certitude aux entreprises et aux voyageurs et à tous les investisseurs dans notre pays à partir du 1er janvier, un accord avec nos amis et partenaires de l'Union européenne."

"Je crois qu'il sera la base d'un partenariat heureux, couronné de succès et stable avec nos amis de l'UE dans les années à venir", s'est-il félicité.

Ce divorce à l'amiable, obtenu à l'arraché après 24 dernières heures sous haute tension, scelle près d'un demi-siècle de mariage houleux entre les deux partenaires, quatre ans et demi après le référendum de juin 2016 sur le Brexit.

La conclusion d'un texte de 2.000 pages en à peine dix mois constitue aussi une prouesse pour un accord de cette envergure dont la conclusion prend en général des années.

Deux ans et demi avaient été nécessaires pour négocier le traité de retrait scellant le départ britannique, conclu fin 2019, qui apportait une sécurité juridique aux expatriés des deux côtés de la Manche et des garanties pour le maintien de la paix sur l'île d'Irlande.

Le texte devra encore être validé par les Etats membres, un processus qui devrait prendre plusieurs jours.

Mais il reste en théorie suffisamment de temps pour qu'il entre en application provisoire le 1er janvier, quand le Royaume-Uni, qui a officiellement quitté l'UE le 31 janvier dernier, aura définitivement abandonné le marché unique. Il sera alors validé a posteriori par le Parlement européen début 2021. De leur côté, les députés britanniques sont convoqués pour le 30 décembre en vue d'en débattre.

L'accord Maroc-Royaume Uni du 26 octobre 2019

Pour rappel, le volume des échanges a atteint en 2018, la valeur de 2,5 milliard de £, ce qui en fait du Maroc, le 7ème marché d'exportation au Royaume-Uni.

Le nouvel accord prévoit la mise en place d'un conseil d'association ainsi que des comités de suivi dédiés pour le commerce, l'agriculture et les douanes, qui assureront un suivi spécifique pour chaque secteur.

Les produits issus du Sahara marocain sont concernés par les dispositions de cet accord.

L’accord assure une transition harmonieuse, qui maintient la fluidité des échanges et garantit leur sécurité après la sortie du Royaume Uni de l'UE.

Selon le gouvernement britannique, l'accord prévoit, entre autres avantages commerciaux, "le commerce des produits industriels en franchise de droits, ainsi que la libéralisation des échanges de produits agricoles, agroalimentaires et de la pêche."

La même source ajoute que l’Accord d’association Royaume-Uni / Maroc reproduit autant que possible les effets des dispositions commerciales et non commerciales existantes. En vertu de l'accord, "les consommateurs britanniques continueront de bénéficier de prix plus bas sur les produits importés du Maroc, tels que les fruits et les légumes. Les consommateurs marocains continueront de bénéficier de tarifs réduits sur des produits tels que les produits laitiers, la viande, les fruits et les légumes en provenance du Royaume-Uni".

LIRE EGALEMENT SUR LE MEME SUJET

BREXIT: LE MAROC ET LE ROYAUME UNI SIGNENT UN ACCORD D'ASSOCIATION

ACCORD MAROC6GRANDE BRETAGNE: LE MAROC POUVAIT MIEUX FAIRE SELON UN EXPERT

La signature le 26/10/2019 de l'accord d'association permettant d'assurer la continuité des relations entre les deux pays signé à Londres, par Nasser Bourita et le Secrétaire d'Etat britannique chargé du Développement international, du Moyen Orient et de

Le nouvel accord d'association Maroc-Royaume Uni entrera en vigueur le 1er janvier

Le 25 décembre 2020 à10:07

Modifié le 25 décembre 2020 à 10:07

Continuité dans les relations entre le Maroc et le Royaume Uni: entrée en vigueur le 1er janvier prochain, de l'accord d'association entre ce pays et le Maroc. Echange de notes verbales et déclaration conjointe.

com_redaction-52

Les gouvernements du Royaume du Maroc et du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord se sont félicités de l'application provisoire, à partir du 1er janvier 2021, de l'Accord d’Association entre le Maroc et le Royaume-Uni, signé à Londres le 26 octobre 2019. Ce dernier accord prévoyait en effet une entrée en vigueur 24 heures après la sortie formelle de la Grande-Bretagne de l'Union Européenne.

Les deux pays ont procédé, jeudi à Rabat, à un échange de Notes Verbales à cet effet, indique une Déclaration conjointe maroco-britannique.

L'Accord restitue, dans un contexte des relations bilatérales, l'ensemble des effets que les deux pays s'accordaient, mutuellement, dans le cadre de l'Accord d’Association Maroc-UE. Il assure, ainsi, la continuité des échanges entre le Maroc et le Royaume-Uni après le 31 décembre 2020, indique la Déclaration.

Elle note que l'Accord constituera "une garantie aux entreprises marocaines et britanniques qui entreprennent des relations économiques et commerciales dans tous les secteurs de coopération".

Les relations d'investissement continueront de se dérouler dans le cadre de l'Accord entre les gouvernements des deux pays pour la promotion et la protection réciproque des investissements.

Le nouvel Accord d’Association, poursuit la même source, constituera un pilier fondamental dans la consolidation et le renforcement des relations entre les deux pays, en termes de commerce et d’investissement.

Les deux pays confirment, à cette occasion, leur engagement à poursuivre le renforcement de leurs relations et le développement de leur coopération, dans la perspective de l’établissement d’un Partenariat Stratégique global, conclut la déclaration.

L'accord historique UE-Royaume Uni

Les Européens et le Royaume-Uni ont conclu jeudi, après des négociations éreintantes et à la veille de Noël, un accord historique sur leurs futures relations commerciales, qui leur permettra d'éviter le choc dévastateur d'un "no deal" pour leurs économies en fin d'année.

Boris Johnson a promis que son pays resterait "culturellement, émotionnellement, historiquement, stratégiquement et géopolitiquement attaché à l'Europe".

"Ce soir, pour le réveillon, j'ai un petit cadeau pour ceux qui chercheraient quelque chose à lire dans la torpeur de l'après-déjeuner de Noël", a par la suite déclaré le chef du gouvernement conservateur dans un message vidéo publié sur Twitter. "Le voici: des nouvelles réjouissantes, voici un accord, un accord pour apporter certitude aux entreprises et aux voyageurs et à tous les investisseurs dans notre pays à partir du 1er janvier, un accord avec nos amis et partenaires de l'Union européenne."

"Je crois qu'il sera la base d'un partenariat heureux, couronné de succès et stable avec nos amis de l'UE dans les années à venir", s'est-il félicité.

Ce divorce à l'amiable, obtenu à l'arraché après 24 dernières heures sous haute tension, scelle près d'un demi-siècle de mariage houleux entre les deux partenaires, quatre ans et demi après le référendum de juin 2016 sur le Brexit.

La conclusion d'un texte de 2.000 pages en à peine dix mois constitue aussi une prouesse pour un accord de cette envergure dont la conclusion prend en général des années.

Deux ans et demi avaient été nécessaires pour négocier le traité de retrait scellant le départ britannique, conclu fin 2019, qui apportait une sécurité juridique aux expatriés des deux côtés de la Manche et des garanties pour le maintien de la paix sur l'île d'Irlande.

Le texte devra encore être validé par les Etats membres, un processus qui devrait prendre plusieurs jours.

Mais il reste en théorie suffisamment de temps pour qu'il entre en application provisoire le 1er janvier, quand le Royaume-Uni, qui a officiellement quitté l'UE le 31 janvier dernier, aura définitivement abandonné le marché unique. Il sera alors validé a posteriori par le Parlement européen début 2021. De leur côté, les députés britanniques sont convoqués pour le 30 décembre en vue d'en débattre.

L'accord Maroc-Royaume Uni du 26 octobre 2019

Pour rappel, le volume des échanges a atteint en 2018, la valeur de 2,5 milliard de £, ce qui en fait du Maroc, le 7ème marché d'exportation au Royaume-Uni.

Le nouvel accord prévoit la mise en place d'un conseil d'association ainsi que des comités de suivi dédiés pour le commerce, l'agriculture et les douanes, qui assureront un suivi spécifique pour chaque secteur.

Les produits issus du Sahara marocain sont concernés par les dispositions de cet accord.

L’accord assure une transition harmonieuse, qui maintient la fluidité des échanges et garantit leur sécurité après la sortie du Royaume Uni de l'UE.

Selon le gouvernement britannique, l'accord prévoit, entre autres avantages commerciaux, "le commerce des produits industriels en franchise de droits, ainsi que la libéralisation des échanges de produits agricoles, agroalimentaires et de la pêche."

La même source ajoute que l’Accord d’association Royaume-Uni / Maroc reproduit autant que possible les effets des dispositions commerciales et non commerciales existantes. En vertu de l'accord, "les consommateurs britanniques continueront de bénéficier de prix plus bas sur les produits importés du Maroc, tels que les fruits et les légumes. Les consommateurs marocains continueront de bénéficier de tarifs réduits sur des produits tels que les produits laitiers, la viande, les fruits et les légumes en provenance du Royaume-Uni".

LIRE EGALEMENT SUR LE MEME SUJET

BREXIT: LE MAROC ET LE ROYAUME UNI SIGNENT UN ACCORD D'ASSOCIATION

ACCORD MAROC6GRANDE BRETAGNE: LE MAROC POUVAIT MIEUX FAIRE SELON UN EXPERT

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

S2M : Communiqué Financier des Indicateurs du 4e trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.