Le Maroc de nouveau attaqué au CIRDI

A l'origine de cette nouvelle requête CIRDI , Impresa Pizzarotti & C. S.p.A, groupement italien qui s'était chargé de la construction du Tunnel des Oudayas, à Rabat.

Le Maroc de nouveau attaqué au CIRDI

Le 28 mai 2019 à 12:00

Modifié le 28 mai 2019 à 17:57

Après Corall, Carlyle et Sholz, le Maroc fait face à une nouvelle requête d’arbitrage au Centre international de règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI) , instance rattachée à la Banque mondiale.

Cette fois-ci, c’est une entité italienne qui est à la manœuvre. Il s’agit de Impresa Pizzarotti & C. S.p.A, groupement d’entreprises de travaux de construction.

La requête a été enregistrée le 20 mai. Elle est initiée contre le Chef du gouvernement et le ministre des affaires étrangères marocains.

Le requérant invoque l’accord bilatéral entre l’Italie et le Maroc relatif à la promotion et la protection réciproques des investissements, signé le 18 juillet 1990.

L’objet du litige concerne « un projet de construction » mais pour l’heure, nous n’avons pas pu obtenir plus de détails ni sur les griefs, ni sur la somme réclamée par l’opérateur italien.

On sait néanmoins qu’Impresa Pizzarotti était impliquée dans le projet de la vallée Bouregreg, à Rabat. Dans le cadre d’un appel d’offres international, le groupement s’était vu confié la réalisation des travaux du tunnel des Oudayas.

Le demandeur est assisté par une armada d'avocats, parmi lesquels Guglielmo Verdirame et Paolo Busco, avocats basés à Londres, ou encore par le cabinet marocain Kettani Law Firm, basé à Casablanca et dirigé par Me Azzedine Kettani. 

Tags : CIRDI

Le Maroc de nouveau attaqué au CIRDI

Le 28 mai 2019 à12:32

Modifié le 28 mai 2019 à 17:57

A l'origine de cette nouvelle requête CIRDI , Impresa Pizzarotti & C. S.p.A, groupement italien qui s'était chargé de la construction du Tunnel des Oudayas, à Rabat.

Après Corall, Carlyle et Sholz, le Maroc fait face à une nouvelle requête d’arbitrage au Centre international de règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI) , instance rattachée à la Banque mondiale.

Cette fois-ci, c’est une entité italienne qui est à la manœuvre. Il s’agit de Impresa Pizzarotti & C. S.p.A, groupement d’entreprises de travaux de construction.

La requête a été enregistrée le 20 mai. Elle est initiée contre le Chef du gouvernement et le ministre des affaires étrangères marocains.

Le requérant invoque l’accord bilatéral entre l’Italie et le Maroc relatif à la promotion et la protection réciproques des investissements, signé le 18 juillet 1990.

L’objet du litige concerne « un projet de construction » mais pour l’heure, nous n’avons pas pu obtenir plus de détails ni sur les griefs, ni sur la somme réclamée par l’opérateur italien.

On sait néanmoins qu’Impresa Pizzarotti était impliquée dans le projet de la vallée Bouregreg, à Rabat. Dans le cadre d’un appel d’offres international, le groupement s’était vu confié la réalisation des travaux du tunnel des Oudayas.

Le demandeur est assisté par une armada d'avocats, parmi lesquels Guglielmo Verdirame et Paolo Busco, avocats basés à Londres, ou encore par le cabinet marocain Kettani Law Firm, basé à Casablanca et dirigé par Me Azzedine Kettani. 

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.