Maroc Telecom sanctionné par l'ANRT: plus de 3 MMDH au profit du Trésor public

Coup de tonnerre dans le marché des télécommunications. Sanctionnée pour pratiques anticoncurrentielles, Maroc Telecom devra verser plus de 3 MMDH au Trésor public, annoncent plusieurs sources sûres contactées par Médias24, confirmant une information publiée en primeur par nos confrères Article19.ma.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/02-02-2020/anrt800.jpg-oui
Maroc Telecom sanctionné par l'ANRT: 3,6 MMDH au profit du Trésor public

Le 02 février 2020 à 16:12

Modifié le 03 février 2020 à 09:06

La sanction a été rendue au cours de la semaine par l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), affirment les mêmes sources.

En octobre 2016, le régulateur avait prononcé un avertissement à l'encontre d'IAM , accusée par ses concurrents de ralentir le dégroupage de la boucle locale.

Si nos sources évoquent une condamnation pour pratiques anticoncurrentielles, elles ne précisent pas s'il s'agit d'abus de position dominante. Au tribunal de commerce de Rabat, ce grief est invoqué par Wana dans le cadre d'un litige l'opposant à l'opérateur historique. Wana reproche à sa concurrente de s'accaparer les infrastructures de télécommunications et lui réclame, à ce titre, plus de 5 MMDH au titre de dédommagements.

>>>LES MOTIFS DE LA LOURDE SANCTION DE MAROC TELECOM PAR L'ANRT

La sanction prononcée par l'ANRT est proche de 10% du chiffre d'affaires de Maroc Telecom qui était de 36 milliards de DH en 2018.

L'ANRT, qui s'est récemment vue renforcer son pouvoir de sanction, a rendu sa décision alors que la juridiction commerciale n'a pas encore dit son mot sur la requête de Wana. Le tribunal a mis le litige en délibéré pour un jugement fixé au 24 février.

La décision de l'ANRT est susceptible de recours devant la cour d'appel de Rabat.

Article 8 Bis de la loi sur les télécommunications:
Ajouté par l’article 3 de la loi n°55-01, puis modifié et complété par l’article 1 de la loi  n°121-12.
"L’ANRT applique les dispositions de la législation relative à la liberté des prix et de la concurrence en matière de pratiques anticoncurrentielles et d’opérations  de concentration économique dans le secteur des télécommunications.
"A cet effet, l’Agence met en œuvre les procédures prévues par ladite législation sous réserve des dispositions suivantes :
"- Le rapporteur général est nommé par décision du conseil d’administration de  l’ANRT parmi le personnel de l’Agence justifiant d’une expérience dans les  domaines économique, juridique, de concurrence et de consommation.
"- Les astreintes, les amendes et les sanctions pécuniaires prévues en matière de  pratiques anticoncurrentielles et d’opérations de concentration économique sont  prononcées par le Comité des infractions institué en vertu de l’article 31bis de la  présente loi.
"- Les enquêtes nécessaires à l’application du présent article sont diligentées par les  agents assermentés de l’ANRT visés à l’article 85 de la présente loi.
"Les recours contre les décisions prises en matière de pratiques anticoncurrentielles et  d’opérations de concentration économique dans le secteur des télécommunications  sont formés, instruits et jugés conformément à la législation relative à la liberté des prix et  de la concurrence.
L’ANRT informe le Conseil de la Concurrence des décisions prises en vertu du présent  article."

L'article de notre confrère Article19 peut être lu ici.

Maroc Telecom est coté à la bourse de Casablanca et à Paris. Elle a publié le communiqué suivant suite à la médiatisation de la sanction de l'ANRT.

LIRE EGALEMENT

L'ANRT dotée d'un vrai pouvoir de sanction pécuniaire

Maroc Telecom sanctionné par l'ANRT: plus de 3 MMDH au profit du Trésor public

Le 02 février 2020 à16:32

Modifié le 03 février 2020 à 09:06

Coup de tonnerre dans le marché des télécommunications. Sanctionnée pour pratiques anticoncurrentielles, Maroc Telecom devra verser plus de 3 MMDH au Trésor public, annoncent plusieurs sources sûres contactées par Médias24, confirmant une information publiée en primeur par nos confrères Article19.ma.

La sanction a été rendue au cours de la semaine par l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), affirment les mêmes sources.

En octobre 2016, le régulateur avait prononcé un avertissement à l'encontre d'IAM , accusée par ses concurrents de ralentir le dégroupage de la boucle locale.

Si nos sources évoquent une condamnation pour pratiques anticoncurrentielles, elles ne précisent pas s'il s'agit d'abus de position dominante. Au tribunal de commerce de Rabat, ce grief est invoqué par Wana dans le cadre d'un litige l'opposant à l'opérateur historique. Wana reproche à sa concurrente de s'accaparer les infrastructures de télécommunications et lui réclame, à ce titre, plus de 5 MMDH au titre de dédommagements.

>>>LES MOTIFS DE LA LOURDE SANCTION DE MAROC TELECOM PAR L'ANRT

La sanction prononcée par l'ANRT est proche de 10% du chiffre d'affaires de Maroc Telecom qui était de 36 milliards de DH en 2018.

L'ANRT, qui s'est récemment vue renforcer son pouvoir de sanction, a rendu sa décision alors que la juridiction commerciale n'a pas encore dit son mot sur la requête de Wana. Le tribunal a mis le litige en délibéré pour un jugement fixé au 24 février.

La décision de l'ANRT est susceptible de recours devant la cour d'appel de Rabat.

Article 8 Bis de la loi sur les télécommunications:
Ajouté par l’article 3 de la loi n°55-01, puis modifié et complété par l’article 1 de la loi  n°121-12.
"L’ANRT applique les dispositions de la législation relative à la liberté des prix et de la concurrence en matière de pratiques anticoncurrentielles et d’opérations  de concentration économique dans le secteur des télécommunications.
"A cet effet, l’Agence met en œuvre les procédures prévues par ladite législation sous réserve des dispositions suivantes :
"- Le rapporteur général est nommé par décision du conseil d’administration de  l’ANRT parmi le personnel de l’Agence justifiant d’une expérience dans les  domaines économique, juridique, de concurrence et de consommation.
"- Les astreintes, les amendes et les sanctions pécuniaires prévues en matière de  pratiques anticoncurrentielles et d’opérations de concentration économique sont  prononcées par le Comité des infractions institué en vertu de l’article 31bis de la  présente loi.
"- Les enquêtes nécessaires à l’application du présent article sont diligentées par les  agents assermentés de l’ANRT visés à l’article 85 de la présente loi.
"Les recours contre les décisions prises en matière de pratiques anticoncurrentielles et  d’opérations de concentration économique dans le secteur des télécommunications  sont formés, instruits et jugés conformément à la législation relative à la liberté des prix et  de la concurrence.
L’ANRT informe le Conseil de la Concurrence des décisions prises en vertu du présent  article."

L'article de notre confrère Article19 peut être lu ici.

Maroc Telecom est coté à la bourse de Casablanca et à Paris. Elle a publié le communiqué suivant suite à la médiatisation de la sanction de l'ANRT.

LIRE EGALEMENT

L'ANRT dotée d'un vrai pouvoir de sanction pécuniaire

A lire aussi


Communication financière

Indicateurs trimestriels au 30.06.2020 de la société Afric Industries

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.