Une dose Pfizer ou Moderna pour les vaccinés Sinopharm permettra de voyager en France sous conditions

Un décret français publié, mercredi 22 septembre, autorise l'entrée en France des personnes vaccinées par un vaccin non reconnu par l'Agence européenne du médicament, comme Sinopharm, à condition de justifier la prise d'une troisième dose d'un vaccin à ARN messager reconnu. Explications.

©AFP

Une dose Pfizer ou Moderna pour les vaccinés Sinopharm permettra de voyager en France sous conditions

Le 25 septembre 2021 à 14h16

Modifié 11 octobre 2021 à 11h25

Un décret français publié, mercredi 22 septembre, autorise l'entrée en France des personnes vaccinées par un vaccin non reconnu par l'Agence européenne du médicament, comme Sinopharm, à condition de justifier la prise d'une troisième dose d'un vaccin à ARN messager reconnu. Explications.

1. D’abord, rappelons les conditions d’entrée en France en provenance du Maroc, pays classé en zone rouge par Paris le 21 août 2021 (à l’heure où nous mettons en ligne, ce classement est maintenu):

>>Si vous êtes vacciné par un vaccin reconnu par la France, vous êtes exempté de toutes les conditions. Vous devez uniquement présenter un justificatif du statut vaccinal et une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19.

La France reconnaît les vaccins suivants:

– Pfizer/Comirnaty,

-Moderna,

-AstraZeneca/Vaxzevria/Covishield (ce dernier a été utilisé au Maroc),

-Janssen.

Attention, votre schéma vaccinal est considéré comme complet sous les conditions suivantes:

– Janssen : 28 jours après l’administration d’une dose ;

– Les autres vaccins:  7 jours après l’administration d’une deuxième dose, sauf en ce qui concerne les personnes ayant été infectées par la covid-19, pour lesquelles ce délai court après l’administration d’une seule dose.

>>Si vous êtes vacciné par un vaccin non reconnu par la France (par exemple Sinopharm):

-Si vous êtes Français, binational ou faisant partie de la famille d’un Français: vous n’avez pas besoin d’un motif impérieux.

-Si vous êtes ressortissant d’un pays tiers, vous avez besoin de justifier d’un besoin « impérieux » pour accéder en France. La liste des motifs impérieux est consultable sur ce lien.

D’autres conditions sont également exigées:

– Un test PCR ou antigénique négatif < 48h à l’embarquement (le Code QR marocain suffit comme justificatif).

– Un test antigénique systématique à l’arrivée.

– Un quarantaine obligatoire de 10 jours contrôlée par les forces de sécurité.

Médias24 vous recommande de vous référer à la rubrique FAQ de l’ambassade de France au Maroc.

2. Prendre la 3e dose en France.

Si vous avez été vacciné par un vaccin non reconnu par la France, vous pouvez désormais voyager en France sans obligation de motif impérieux si vous prenez une 3e dose d’un vaccin à ARN messager (type Pfizer ou Moderna). Voici les explications.

A travers un décret publié dans le Journal officiel français , ce mercredi 22 septembre, la France assouplit un peu les conditions d’accès à son territoire aux personnes vaccinées par un vaccin non reconnu par l’Agence européenne du médicament ou par l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé. A condition que ce vaccin non reconnu par l’Agence européenne, soit reconnu par l’OMS, et c’est la première condition.

Jusque-là, pour la France, les personnes ayant pris un vaccin non reconnu, comme Sinopharm, sont considérées comme non vaccinées. Elles doivent donc observer des conditions strictes pour accéder au territoire français (PCR négatif, quarantaine, motifs impérieux… ).

La levée de ces restrictions est désormais conditionnée par la justification d’une troisième dose par un vaccin à ARN Messager du type Pfizer ou Moderna.

Selon une source scientifique marocaine, la logique française est de considérer les deux doses de Sinopharm (ou Covishield) comme un épisode Covid. Et de ce fait, une personnes vaccinée par Sinopharm par exemple doit prendre une nouvelle dose, considérée comme deuxième dans cette logique, pour avoir l’immunité souhaitée. La deuxième raison qui explique la décision française est de faciliter la circulation des ressortissants français résidents à l’étranger et n’ayant pas été vaccinés, par un vaccin reconnu par Paris.

Pour les Marocains ou ressortissants européen vaccinés au Maroc, ce cas se pose justement car le vaccin chinois Sinopharm est largement utilisé. Aujourd’hui, ces personnes peuvent prétendre à un accès au territoire français, en justifiant cette troisième dose et sous réserve des autres conditions d’accès en France.

Reste à savoir où peuvent-ils obtenir cette 3e dose?

Deux possibilités se présentent:

>>Prendre la 3e dose au Maroc: Pour l’instant, le Maroc n’autorise la troisième dose que pour le personnel de la santé tous âges confondus; les personnes âgées de plus de 65 ans ainsi que les personnes atteintes de comorbidités seront également ciblées.

Une troisième dose pour voyager ? Médias24 a déjà soulevé la question avec des experts reconnus. Ils s’opposent à cette idée car les vaccins procurent, selon eux, une protection suffisante.

Cela dit, la décision finale revient aux autorités marocaines. En tout état de cause, les frontliners et les personnes âgées et/ou vulnérables qui recevront la 3e dose pourront donc voyager plus facilement en France, à condition, d’une part de respecter toutes les autres conditions et que cette 3e dose soit basée sur l’ARN messager (cas de Pfizer).

>>Prendre la 3e dose en France: Selon des sources sûres contactées par nos soins, un Français ou un Marocain non vaccinés par un vaccin reconnu en France (Sinopharm par exemple) peuvent se rendre en France, respecter les conditions d’entrée dans l’Hexagone, se plier à la quarantaine exigée, puis se faire vacciner sur place par un vaccin Pfizer. 7 jours après la vaccination, leur pass vaccinal leur permettra de circuler librement. Et après leur retour au Maroc, ils pourront repartir en France plus facilement. Bien sûr, cette option sera plus aisée pour les Français de l’étranger car ils n’ont pas besoin de motif impérieux pour accéder en France. Il ne nous a pas été possible de vérifier si un Marocain, séjournant en France dans le cadre d’un séjour touristique, peut se faire vacciner facilement en France ou pas.

Voici par ailleurs le texte du point 2° de l’article 2-2 du décret du 1er juin 2021 tel qu’il a été révisé  :

 » 2° Un justificatif du statut vaccinal est considéré comme attestant d’un schéma vaccinal complet :
 » a) De l’un des vaccins contre la covid-19 ayant fait l’objet d’une autorisation de mise sur le marché délivrée par la Commission européenne après évaluation de l’Agence européenne du médicament (l’EMA) ou dont la composition et le procédé de fabrication, sont reconnus comme similaires à l’un de ces vaccins par l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (l’ANSM) :

 » – s’agissant du vaccin “COVID-19 Vaccine Janssen”, 28 jours après l’administration d’une dose ;

 » – s’agissant des autres vaccins, 7 jours après l’administration d’une deuxième dose, sauf en ce qui concerne les personnes ayant été infectées par la covid-19, pour lesquelles ce délai court après l’administration d’une dose ;

« b) D’un vaccin dont l’utilisation a été autorisée par l’Organisation mondiale de la santé et ne bénéficiant pas de l’autorisation ou de la reconnaissance mentionnées, à condition que toutes les doses requises aient été reçues, 7 jours après l’administration d’une dose complémentaire d’un vaccin à acide ribonucléique (ARN) messager, bénéficiant d’une telle autorisation ou reconnaissance ; »

Lire aussi:

Sinopharm, AstraZeneca, Pfizer: voici les conditions d’entrée en France (source officielle)

L’administration d’une 3e dose pour faciliter les voyages à l’étranger est-elle envisageable ?

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Profit Warning – CTM Septembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Essaouira : Journée économique Maroc-France de la Chambre française de commerce et d’industrie