L’année 2018 a connu l’achèvement ou le démarrage des travaux de plusieurs projets solaires et éoliens. La puissance installée jusqu’à aujourd’hui est de 1.712 MW. Avec l’hydroélectricité, on monte à 3.482 MW. L’objectif est d’atteindre 6.000 MW à l’horizon 2020, soit 42% du mix électrique issu de sources renouvelables. Cet objectif pourrait être dépassé. Détails.

La mise en œuvre de la stratégie 2010-2030 des énergies renouvelables au Maroc se poursuit pour atteindre les objectifs qui sont un poids de 42% dans le mix électrique à l’horizon 2020 et au moins de 52% à l’horizon 2030.

Certains projets connaissent un glissement de calendrier. C’est le cas par exemple du parc éolien Khalladi qui n’a versé ses premiers kWh dans le réseau électrique qu’en décembre 2017 alors que sa mise en exploitation était prévue pour fin 2016.

Il n’en demeure pas moins que le taux d’avancement global des projets est honorable. MASEN, l’agence en charge du développement des énergies renouvelables, assure que l’objectif à l’horizon 2020 sera dépassé. Et compte tenu des réalisations à date d’aujourd’hui, le Roi Mohammed VI a même donné ses instructions pour réviser à la hausse l’objectif de 52% à l’horizon 2030, lors d’une séance de travail consacrée au secteur, tenue le 1er novembre dernier.

Contactée par Médias24, MASEN a livré le bilan d'étape suivant. Nous l'avons synthétisé dans une carte interactive consultable ci-dessous.

A aujourd’hui, les puissances installées sont de :

- 700 MW pour le solaire répartis entre 5 centrales,

- 1.012 MW pour l’éolien répartis entre 10 parcs en exploitation,

- 1.770 MW pour l’hydroélectricité répartis entre 29 barrages et STEP (stations de transfert d’énergie par pompage).

Noor Midelt et Noor PV II, prochains gros chantiers dans le solaire

En 2018, plusieurs projets solaires ont été mis en exploitation :

- Le complexe Noor Ouarzazate (580 MW), dont les travaux ont démarré en 2012, a été entièrement mis en exploitation après la synchronisation réussie de la centrale Noor Ouarzazate III.

- Noor Laâyoune I (80 MW), dont les travaux ont démarré en 2017.

- Noor Boujdour I (20 MW), dont les travaux ont également démarré en 2017.

Ces centrales sont venues s’ajouter à la station thermo-solaire de Ain Beni Mathar (20 MW) qui a été mise en exploitation en 2010.

Tous ces projets ont comme client final l’ONEE.

Un projet solaire est en cours de réalisation. Il s’agit de Noor Midelt I composé de 2 centrales hybrides pour une capacité dépassant 800 MW. Le projet a reçu plusieurs financements en 2017 et 2018 et 5 consortiums ont été pré-qualifiés pour sa réalisation. Avec Noor Midelt II, sa taille sera plus importante que celle du complexe Noor Ouarzazate (1.600 MW).

Enfin, un projet solaire sera lancé prochainement : Noor PV II (photovoltaïque), d’une capacité de plus de 800 MW répartie entre plusieurs provinces (Laâyoune, Boujdour, Taroudant…). «Les premiers appels d’offres seront annoncés dans quelques mois», avait déclaré Obaid Amrane, membre du directoire de Masen, en avril dernier à l’agence Bloomberg.

Démarrage des travaux du parc éolien de Midelt

Dans l’éolien, la majorité des parcs en exploitation ont démarré il y a quelques années (voir carte interactive ci-dessous). Seul le parc Khalladi (120 MW) est de mise en exploitation récente (fin 2017).

L’année 2019 connaîtra le lancement de trois projets :

- Le repowering de Koudia Al Baida, dont la capacité sera portée de 50 à 120 MW. La mise en service est prévue en 2020.

- Le projet éolien de Taza (90 MW).

- Le projet éolien de Midelt (180 MW).

Hydroélectricité: 2 stations de pompage en cours de réalisation

A noter que dans l’hydroélectricité, deux projets sont en cours de réalisation :

- La STEP Abdelmoumen à Taroudant (350 MW, mise en service prévue en 2021).

- La STEP Ifahsa à Chefchaouen (300 MW, mise en service prévue en 2025).

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

L’année 2018 a connu l’achèvement ou le démarrage des travaux de plusieurs projets solaires et éoliens. La puissance installée jusqu’à aujourd’hui est de 1.712 MW. Avec l’hydroélectricité, on monte à 3.482 MW. L’objectif est d’atteindre 6.000 MW à l’horizon 2020, soit 42% du mix électrique issu de sources renouvelables. Cet objectif pourrait être dépassé. Détails.

La mise en œuvre de la stratégie 2010-2030 des énergies renouvelables au Maroc se poursuit pour atteindre les objectifs qui sont un poids de 42% dans le mix électrique à l’horizon 2020 et au moins de 52% à l’horizon 2030.

Certains projets connaissent un glissement de calendrier. C’est le cas par exemple du parc éolien Khalladi qui n’a versé ses premiers kWh dans le réseau électrique qu’en décembre 2017 alors que sa mise en exploitation était prévue pour fin 2016.

Il n’en demeure pas moins que le taux d’avancement global des projets est honorable. MASEN, l’agence en charge du développement des énergies renouvelables, assure que l’objectif à l’horizon 2020 sera dépassé. Et compte tenu des réalisations à date d’aujourd’hui, le Roi Mohammed VI a même donné ses instructions pour réviser à la hausse l’objectif de 52% à l’horizon 2030, lors d’une séance de travail consacrée au secteur, tenue le 1er novembre dernier.

Contactée par Médias24, MASEN a livré le bilan d'étape suivant. Nous l'avons synthétisé dans une carte interactive consultable ci-dessous.

A aujourd’hui, les puissances installées sont de :

- 700 MW pour le solaire répartis entre 5 centrales,

- 1.012 MW pour l’éolien répartis entre 10 parcs en exploitation,

- 1.770 MW pour l’hydroélectricité répartis entre 29 barrages et STEP (stations de transfert d’énergie par pompage).

Noor Midelt et Noor PV II, prochains gros chantiers dans le solaire

En 2018, plusieurs projets solaires ont été mis en exploitation :

- Le complexe Noor Ouarzazate (580 MW), dont les travaux ont démarré en 2012, a été entièrement mis en exploitation après la synchronisation réussie de la centrale Noor Ouarzazate III.

- Noor Laâyoune I (80 MW), dont les travaux ont démarré en 2017.

- Noor Boujdour I (20 MW), dont les travaux ont également démarré en 2017.

Ces centrales sont venues s’ajouter à la station thermo-solaire de Ain Beni Mathar (20 MW) qui a été mise en exploitation en 2010.

Tous ces projets ont comme client final l’ONEE.

Un projet solaire est en cours de réalisation. Il s’agit de Noor Midelt I composé de 2 centrales hybrides pour une capacité dépassant 800 MW. Le projet a reçu plusieurs financements en 2017 et 2018 et 5 consortiums ont été pré-qualifiés pour sa réalisation. Avec Noor Midelt II, sa taille sera plus importante que celle du complexe Noor Ouarzazate (1.600 MW).

Enfin, un projet solaire sera lancé prochainement : Noor PV II (photovoltaïque), d’une capacité de plus de 800 MW répartie entre plusieurs provinces (Laâyoune, Boujdour, Taroudant…). «Les premiers appels d’offres seront annoncés dans quelques mois», avait déclaré Obaid Amrane, membre du directoire de Masen, en avril dernier à l’agence Bloomberg.

Démarrage des travaux du parc éolien de Midelt

Dans l’éolien, la majorité des parcs en exploitation ont démarré il y a quelques années (voir carte interactive ci-dessous). Seul le parc Khalladi (120 MW) est de mise en exploitation récente (fin 2017).

L’année 2019 connaîtra le lancement de trois projets :

- Le repowering de Koudia Al Baida, dont la capacité sera portée de 50 à 120 MW. La mise en service est prévue en 2020.

- Le projet éolien de Taza (90 MW).

- Le projet éolien de Midelt (180 MW).

Hydroélectricité: 2 stations de pompage en cours de réalisation

A noter que dans l’hydroélectricité, deux projets sont en cours de réalisation :

- La STEP Abdelmoumen à Taroudant (350 MW, mise en service prévue en 2021).

- La STEP Ifahsa à Chefchaouen (300 MW, mise en service prévue en 2025).

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.